Saint Palais, ses plages et ses carrelets

 

Nous tournons définitivement le dos à la Seudre pour traverser la presqu'île d'Arvert en direction de Royan seulement distant de 10 km de Mornac sur Seudre. Changement total de décor ! Ici le bâti est roi, que ce soit les villas belle époque où les cubes de plusieurs étages, l'immobilier a conquis la côte pour être au plus près de  la plage ; coûte que coûte. Mais quand enfin on y accède le regard s'ouvre vers l'horizon et la beauté du paysage est à couper le souffle.

Nous avons posé nos roues dans un camping de Vaux sur Mer qui longe le jardin public, un bien bel endroit caché au fond d'un vallon surplombé par le clocher de l'église romane. Il fait chaud en cet après midi de mai aussi nous accordons nous une petite sieste avant d'enfourcher nos vélos direction : la plage, dont on a un peu de mal à trouver la direction. Vaux sur mer porte bien son nom, il y a en effet de belles petites grimpettes qui tirent sur les mollets. Nous trouvons une piste cyclable qui nous amène à l'entrée de la plage du bureau. On pensait pouvoir rouler sur la promenade mais que nenni c'est interdit. On longe donc cette esplanade à pied, vélos à la main. Il y a déjà pas mal de monde à la plage et sur les terrasses on se prélasse.

DSCF1205ph

Saint Palais compte cinq plages que nous allons longer du sud vers le nord, il nous faudra du temps car les portions roulantes sont rares, si ce n'est à prendre les pistes cyclables en centre ville ce qui n'a rien d'agréable car on ne voit pas la mer ! Et dire que la Vélodysée que nous avions empruntée le long du canal de Marans à la Rochelle passe par ici. Ils ont du être bien déçus aussi de ne pas pouvoir longer la côte nos amis cyclos en arrivant par ici.

Le long de la mer et dans la pinède on découvre de chouettes maisons mariant un peu tous les styles mais elles ont le charme désuet des cités balnéaires d'antan que j'affectionne.

Les belles de la côte

DSCF1201ph

 Mimétisme

DSCF1203ph [HDTV (1080)]

DSCF1206ph [HDTV (1080)]

Une montée sévère nous conduit à un point de vue qui domine le sentier des douaniers et voici qu'apparaît le premier carrelet.

DSCF1211ph [HDTV (1080)]

 

DSCF1214ph [HDTV (1080)]

DSCF1215ph [HDTV (1080)]

Un peu plus loin la falaise s'est écroulée et des travaux de soutènement sont en cours. Sur un promontoire rocheux d'autres carrelets défient l'océan.

 

DSCF1213ph [HDTV (1080)]

DSCF1216ph [HDTV (1080)]

Ce lieu s'appelle le pont du diable en raison de la petite arche rocheuse qui précède les carrelets.

DSCF1217ph [HDTV (1080)]

 

Nous longeons la longue plage du Platin en admirant à loisir le paysage, à l'extrémité se profile la silhouette du phare de Terre Nègre

DSCF1219ph [HDTV (1080)]

DSCF1235ph [HDTV (1080)]

DSCF1220ph [HDTV (1080)]

Un petit balcon surplombe le puits de l'Auture et... ses carrelets

DSCF1221ph [HDTV (1080)]

DSCF1224ph [HDTV (1080)]

DSCF1228ph [HDTV (1080)]

Dominant la plage, un drôle d'édifice fait face à l'océan, on s'attendrait plutôt à voir ce type de construction en Bretagne

où en Irlande  : c'est l'hôtel Primavera

DSCF1236ph [HDTV (1080)]

Les carrelets se dressent sur chaque support rocheux disponible

DSCF1238ph [HDTV (1080)]

Dans l'axe du hublot de celui-ci on devine la silhouette du phare des phares : Cordouan

DSCF1230ph [HDTV (1080)]

La vue est magnifique mais c'est sur l'ouvrage d'art que représente ce ponton que nous nous attardons longtemps.

 

DSCF1233ph [HDTV (1080)]

Plétore de carrelets avant d'aborder la longue ligne droite de la piste cyclable qui mène à la plage de la grande côte

DSCF1239ph [HDTV (1080)]

 

DSCF1240ph [HDTV (1080)]

DSCF1245ph [HDTV (1080)]

DSCF1248ph [HDTV (1080)]

DSCF1247ph [HDTV (1080)]

Passée la plage de la grande côte, la piste cyclable file dans la forêt de pins vers Ronces les bains, la Palmyre...

Il est temps pour nous de faire demi tour, nous venons d'en prendre plein les yeux durant trois heures que nous n'avons pas vu passer. En empruntant cette fois la piste cyclable nous rejoignons le camping.

Moins de vélo aujourd'hui mais il aurait été regrettable de ne pas suivre ce magnifique sentier des douaniers qui serpente entre sable et rochers.

Et à toutes et tous...

vacances

*****