Champabreiz au gré du vent

08 juin 16

Saint Antoine l'Abbaye

Nos vacances en Isère s'achèvent comme elles ont commencé sous la canicule en ce mois de juillet 2015. Bien que la chaleur soit déjà intense en ce début de matinée nous voulions revoir Saint Antoine où nous étions venus il y a longtemps mais le temps passe et les vieilles pierres restent. Nous n'avons pas trouvé de changement fondamental à  Saint Antoine et c'est très bien comme ça.

Dans un premier temps on avait pensé y venir demain samedi pour la fête médiévale mais le tapage fait autour de cet évènement et le nombre de visiteurs annoncé nous ont fait avancer notre visite d'une journée. La foule sous la chaleur, très peu pour nous...

"Implanté en Isère, aux portes de la Drôme, à mi-chemin de Grenoble et de Valence, le village médiéval est considéré comme un des joyaux incontournable du patrimoine rhônalpin. Depuis le 10 Avril 2010 Saint Antoine l'Abbaye est classé parmi les plus beaux villages de France.

Situé sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, il ravit les amateurs de patrimoine bâti, avec ses maisons anciennes à colombages, sa halle médiévale et son abbaye fondée en 1297 par l'ordre de Saint-Antoine pour accueillir les reliques de saint Antoine l'Égyptien."

Nous avons garé le camping car tout en bas du village le long d'un ruisseau, d'autres camping cars ont du passer la nuit ici, eux sont à l'ombre de grands arbres, peu importe nous sommes déjà bien contents d'avoir trouvé une place.

stantlab 5

De suite nous cherchons l'ombre, nous la trouvons dans une calade pavée de galets glissants où elle joue avec la lumière.

stantlab 4

On débouche sur une place innondée de soleil où se situe l'office de tourisme. Ce qui frappe ici c'est cette couverture de tuiles vernissées On peut s'en étonner  ici au confins de l'Isère et de la Drôme mais c'est du plus bel effet.

stantlab 3

Sous ce toit une magnifique porte en bois sculpté dont la taille impressionnante est encore soulignée par le riche travail de la pierre.

stantlab 9

L'office de tourisme vient d'ouvrir et nous allons retenir une visite de l'abbatiale. Nous avions le choix entre ceci et la visite commentée du village.

Passée une immense porte ouverte dans le mur d'enceinte, on débouche sur une place plantée d'une double rangée de tilleuls. Elle est totalement cernée de bâtiments et sur son côté droit l'abbatiale Saint Antoine en impose par ses dimensions.

stantlab 12

stantlab 8

Ici un accueil pélerin, là l'atelier d'un taileur de pierre sorti tout droit du moyen-âge

stantlab 6

sans compter les fenêtres typiques.

stantlab 10

stantlab 11

stantlab 7

En attendant l'heure de notre rendez-vous on flâne sous les tilleuls en regardant les bénévoles qui s'activent pour monter les stands de la fête à venir.

On s'approche tranquillement du parvis de l'abbatiale. Le porche est démesuré et sur le tympan une myriade de fines sculptures s'offrent à notre regard.

stantlab 18

stantlab 17

"De son riche passé religieux, Saint-Antoine-l'Abbaye a conservé un édifice pour le moins remarquable : l'église abbatiale Saint-Antoine, construite du XIIIe au XVe siècle. Classé monument historique, ce bâtiment de style gothique possède un magnifique portail sculpté. À l'intérieur, peintures murales, stalles en noyer, tapisseries d'Aubusson, maître autel monumental abritant la châsse de saint Antoine l'Égyptien, et orgue des XVIIe et XVIIIe siècles, s'offrent au regard des pèlerins et visiteurs. À ne pas manquer également, le trésor de l'ordre hospitalier des Antonins, dans les sacristies de l'église, composé de reliquaires, de vêtements liturgiques, d'instruments de chirurgie et d'un Christ en ivoire."

 

 Notre guide nous attend sur le seuil, ce matin nous serons ses deux seuls clients, une chance pour nous, on pourra poser des questions tout à loisir.

Une idée des dimensions de la nef

stantlab 16

Des peintures murales ont été redécouvertes, celle de Saint Christophe est très bien conservée.

stantlab 15

D'autres peintures se trouvent dans une succession de petites chapelles

stantlab 14

 Derrière cet occulus le reliquaire de Saint Antoine l'Egyptien

stantlab 20

 stantlab 19

Nous visitons aussi le trésor mais là nous n'avons pas le droit de prendre de photos. Si vous visitez Saint Antoine et que vous êtes amateur d'art religieux allez y il y a quelques belles pièces à voir.

En sortant de l'abbatiale nous sommes éblouis par la luminosité.

stantlab 24

On quitte le parvis par cet immense escalier

stantlab 23

pour arriver dans un faubourg aux rues étroites bordées de hautes maisons où l'on distingue encore  l'emplacement des anciennes échoppes.

stantlab 25

saint antoine l'abbaye

baladeà st antoine

 

              

 Tous les tyles architecturaux se côtoient, c'est un livre ouvert sur l'histoire du village.

                                stantlab 28

stantlab 29

stantlab 30

2 fot stannlab

  Il est l'heure de déjeuner, nous choisissons un petit resto avec terrasse sur la place de l'OT mais  nous sommes déçus par le  service et  la nourriture.

Cet après midi sera consacré à la visite du musée, (gratuit) puis à celle du jardin médiéval aménagé dans la cour des Grandes Écuries.

Le musée départemental de Saint-Antoine-l'Abbaye, situé dans l'ancien noviciat, propose des expositions en rapport avec le Moyen-Âge, l'abbaye et l'ordre des Antonins. Il abrite de riches collections et le cheminement à travers les salles est bien conçu.

Ensuite il nous faut retraverser la Grand Cour éclaboussée de soleil pour aller visiter le jardin médiéval. La lumière, différente de celle de ce matin nous permet de saisir des détails qui nous avaient échappés.

st antoine 5 photos

Quand une cocotte, rencontre une autre cocotte, qu'est-ce qu'est-ce racontent, des histoires de cocottes ?

stantlab 31

jardin médiéval

La chaleur est étouffante dans cet endroit clos, on trouve refuge à l'intérieur le temps de visionner un diaporama sur la cueillette des roses au Maroc et de régaler notre odorat des diverses senteurs qu'il nous est donné de découvrir tout au long d'une rafraîchissante exposition consacrée aux parfums.

On a du mal à quitter Saint Antoine mais l'heure tourne, la fin des vacnces est proche et il faut encore songer à parcourir de nombreux km avant de retrouver la maison en temps et en heure. On descend quelques calades, trempons nos mains dans cette fontaine et pour finir passons devant la halle médiévale où se prépare un petit marché.

stantlab 32

 

stantlab30

En revenant sur le parking où nous sommes garés, nous constatons que nous avons un nouveau voisin. Format de poche ! J'aime bien l'idée.

stantlab 33

*****

 Accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


31 mai 16

Prieuré Sainte Gauburge et Ecomusée du Perche

Le temps est beau en ce mois de mars et nous avons quatre jours de congés, pourquoi ne pas poursuivre notre découverte du département de l'Orne ? Nous connaissons bien la route qui nous y mène. Une petite recherche m'a permis de trouver un accueillant France Passion pour passer la soirée, au demeurant un monsieur amoureux de ce coin du Perche et qui nous a donné moultes indications pour visiter. Entre autres le prieuré de Sainte Gauburge et l'écomusée du Perche que nous ne serions pas allés voir sans ses recommandations.

ste gaub enc 1

Après avoir passé une bonne nuit au calme on se rend à pied sur le site indiqué en profitant de la nature qui émerge doucement de sa torpeur hivernale.

ste gaub enc 4

ste gaub enc 9

ste gaub enc 8

Le prieuré est devenu depuis 1972, le siège de l’écomusée du Perche rendant témoignage de la vie paysanne du Perche et développant un programme culturel très diversifié. Le prieuré a été fondé au début du XIe siècle, il est dédié à Sainte Gauburge (ou Walburge), abbesse d’un grand monastère bavarois au VIIIe siècle.
 A l’origine propriété des seigneurs de Bellême, il passe, à partir du XIIe siècle, à l’abbaye Royale de Saint- Denis-en-France. A partir de la fin du XVe siècle il dépend directement du pouvoir royal jusqu’à la Révolution. Domaine rural d’importance, ses bâtiments témoignent de son statut particulier et de l’ampleur de ses revenus.

ste gaub enc 12

Les extérieurs sont richement décorés

ste gaub enc 13

comme en témoigne cette tour d'angle aux frises sculptées.

ste gaub enc 17

stegaub 14

 

Mais l'intérieur est encore plus étonnant :

détails de frises et de manteaux de cheminées

sta gaub enc 12

ste gaub enc 5

ste gaub enc 6

ste gaub enc 7

stegaub 30

Nous entrons dans l'immense église très abîmée à la révolution. La taille des baies vitrées est surprenante.

ste gaub enc 15

ste gaub enc 19ste gaub enc 16

Signatures des bâtisseurs ?

ste gaub enc 18

stegaub 1

Passons maintenant côté jardin ou plutôt côté verger.

 stegaub 7

L'escalier typique d'un vendangeoir

ste gaug enc 31

stegaub 9

stegaub 11

stegaub10

Une cabane ambulante de berger

stegaub 8

le puits

stegaub 13

La cabane au fond du jardin 

ste gauburge enc 30

Ensuite nous visitons l'écomusée du Perche où sont rassemblés de nombreux souvenirs de la vie paysanne d'autrefois, une très belle exposition qu'il ne faut pas manquer de voir si vous passez dans le coin. Si vous avez eu des grands parents issus de la terre vous y retrouverez sûrement des objets qui vous seront familiers.

IMG_2043 enc

Diaporama : F11 pour agrandir, n'oubliez pas d'activer le son

 

En vous en allant, n'oubliez pas de vous retourner, vous  aurez une magnifique vue d'ensemble sur le prieuré de Sainte Gauburge.

sainte gauburge

L'Orne et le Perche n'ont décidément pas fini de nous réserver de belles surprises.

Hélébores tachetées au pied de l' écomusée.

  stegaub 12

Abbayes Normandes

24 mai 16

Moncontour

Moncontour est le seul village à porter le titre de "plus beau village de France" dans les Côtes d'Armor. De passage dans le secteur en mai nous avons accordé quelques heures de visite à cette cité médiévale.

 Moncontour fut fondée au XIème siècle et devint capitale du Penthièvre. Démantelée sous Richelieu la petite cité de carractère garde encore les murs de ses remparts. Elle s'est notamment enrichie grâce au commerce de la toile de lin et de chanvre, à la grande époque de la marine à voile (XVIème et XVIIème siècle).

 Nous nous sommes garés sur un parking situé non loin de la poissonnerie rue Neuve, à deux pas des imposants remparts.

Une volée très drue d'escaliers ou la route nous offraient l'accès à la ville haute. On a choisi la seconde option qui longe les remparts. Au début de la visite nous ne sommes pas séduits puis on commence à rencontrer des maisons typiques et ce drôle de troubadour qui va guider nos pas tout au long des sites incontournables, ça nous donne l'envie de poursuivre.

monc enc 2 (Copier)

   monc enc 4 (Copier)

Face à cette maison colorée nous nous engageons dans cette ruelle qui mène à une ancienne porte

monc_enc_3__Copier_

elle conduit au musée du costume que nous aurions aimé visiter tout comme ces autres touristes, hélas, il est fermé.

Après être revenus sur nos pas on débouche sur une belle place, c'est là que se situe l'OT très bien fourni en documents sur la cité et la région.

monc_enc_8__Copier_

Sur cette place il y a une supérette de proximité dont l'enseigne a très judicieusement été camouflée pour ne pas jurer avec l'ensemble architectural du lieu.

monc enc 7 (Copier)

monc enc 6 (Copier)

Munis du plan de la ville nous flânons au hasard des rues. Si vous cherchez un commerce, pas besoin de savoir lire, il suffit de regarder les enseignes tout comme au Moyen Age.

monc_enc_5__Copier_

diaporama enseignes

 

n'oubliez pas de mettre le son et d'agrandir l'image (F11)

J'aime tout particulièrement le déballage de ce cordonnier chausseur à même le trottoir.

monc enc 16 (Copier)

et ces portes et fenêtres d'un autre âge.

mon_enc_1__Copier_

monc_enc_10__Copier_

J'apprécie ce quartier où se mêlent bois et granite

monc enc 11 (Copier)

monc enc 9 (Copier)

monc enc 14 (Copier)

monc enc 13 (Copier)

 monc_enc_15__Copier_

La cité est jalonnée de panneaux explicatifs très instructifs

monc enc 23

Traces d'une ancienne porte

monc_enc_12__Copier_

Au fur et à mesure de son développement la cité a poussé ses murs, chaque période y a laissé son empreinte

monc_enc_22__Copier_

comme en témoigne cet  hôtel particulier de la place du Penthièvre, preuve de la richesse  et du développement de la ville entre le XVIème et le XVIIIème siècle

monc enc 27

monc enc 26

 d'hier à aujourd'hui il n'y a qu'un seuil à franchir

monc_18__Copier_

Yec’hed mat!

monc_enc_17__Copier_

L'imposant clocher bouche la perspective de la rue, Le clocher de l'église Saint Mathurin tout comme le corps de l'église n'ont rien de commun avec ce que l'on a coutume de voir en Bretange. L'église est remarquable pour ses immenses vitraux du XVIème siècle.

monc enc 24 

monc enc 21 (Copier)

détail de vitrail

monc enc 19 (Copier)

Saint Mathurin tient une place importante à Moncontour

à gauche vitrail de la procession qui lui est consacrée, à droite buste-reliquaire.

saint mathurin

détail de vitrail

monc_enc_20__Copier_

monc enc 25

Au gré des rues

moncontour

monc enc 32

monc enc 36

monc enc 33

monc enc 39

monc enc 40

L'ancien  hôtel de Kerjegu est devenu hôtel de ville, ici sa façade qui domine la vallée.

monc enc 38

Nous retrouvons les escaliers que nous n'avons pas montés à l'aller

monc enc 37

Et c'est par là que s'achève notre visite de Moncontour.

 

*****

 

 

 

 

 

16 mai 16

Bagnoles de l'Orne

Depuis quarante ans que nous sillonnons la France d'Est en Ouest et que nous passons à une poignée de kms de cette petite station thermale, nous ne la connaissions pas. Lors de notre dernière migration nous avons donc fait un crochet spécial pour aller à sa rencontre.

Bagnoles est bien calme en cette fin avril. Nous stationnons sur le parking dédié aux campings cars derrière l'ancienne gare. Les emplacements, gratuits, sont serrés mais dans un cul de sac, face à la forêt et au départ des randonnées et au coeur de la ville et la nuit sera très tranquille.

Une route à traverser, une volée de marches à descendre et nous voici au bord du lac...

bagn enc 5 (Copier)

bordé comme il se doit de grands hôtels qui connurent leur âge d'or quand on venait à Bagnoles "prendre les eaux".

Le Grand Hôtel

bagn enc 1 (Copier)

et son magnifique escalier

bagn_enc_2__Copier_

bagn enc 3 (Copier)

bagn enc 4 (Copier)

Sur le pourtour du parc de très nombreuses reproductions de photographies d'époque  donnent une idée de l'animation qui régnait ici à la fin du XIXème siècle.

"En fait, c'est surtout depuis le XIXème siècle que cette commune est réputée pour ses établissements thermaux (13 000 curistes par an pour environ trois semaines). Grâce à un certain monsieur Lemachois, les bâtiments reçoivent de nouvelles améliorations, un hôpital militaire est créé et la station connaît une vague nouvelle. De belles villas commencent à se construire et les sociétés commerciales responsables des bains apportent au fil du temps de nombreux embellissements : piscine, pavillon d'hydrothérapie, chalet de la source, etc. C'est l'époque idyllique où les calèches stationnent devant les bains, où redingotes et crinolines se frôlent dans la cour de l'établissement, où l'on chasse dans le parc et pêche dans la Vée et l'étang devenu lac." source Wikipédia

bagn enc 6 (Copier)

La promenade dans le parc est très agréable et il suffit d'enjamber un petit pont pour arriver au casino.

bagn enc 7 (Copier)

Tables et chaises attendent en terrasse le bon vouloir des touristes.

bagn enc 8 (Copier)

bagn_enc_9__Copier_

Bangoles a été construite dans une vallée étroite dominée par des falaises. L'une d'elle domine l'hôtel "le Roc au Chien"

bagn_enc_10__Copier_

bagn_enc_11__Copier_

Quel drôle de nom ! Tout à côté un torrent de pierre semble avoir dévalé la pente, voyons ce qui est écrit sur la pancarte :

bagn enc 12 (Copier)

Le Roc au Chien

Il y a environ deux millions d'années, l'ancien sol marin sédimenté s'est fragmenté pendant le période de glaciation, créant le pierrier. Ce dernier est encore aujourd'hui en mouvement et demeure un site incontournable pour les scientifiques : géologues ou spécialistes de la faune et de la flore.

Mais il existe aussi plusieurs légendes. L'une d'entre elles raconte que le Roc au Chien ne serait autre qu'un méchant seigneur pétrifié par un simple tailleur qui voulait sauver sa fiancée.

Les thermes sont situés presque en face de cet hôtel, un petit torrent serpente dans la vallée, la falaise est couronnée de beaux arbres, le cadre est très reposant.

Il est tard déjà et les thermes du Grand Domaine sont fermés, nous ne pourrons donc pas voir l'intérieur mais l'extérieur du petit kiosque nous donne un aperçu du rafinement de l'architecture de l'ensemble.

bagn_enc_13__Copier_

L'hôtel des Thermes est immense et majestueux ce que j'admire avant tout ici c'est l'imposante marquise qui à elle seule en dit long sur le standing de l'établissement.

bagn enc 15 (Copier)

bagn enc 16 (Copier)

bagn_enc_17__Copier_

bagn enc 18 (Copier)

La falaise qui s'adosse aux thermes recèle deux légendes :

 le seigneur médiéval Hugues de Tessé sentant qu'il atteignait la fin de sa vie décida d'abandonner son cheval Rapide dans la forêt d'Andaine Il fut stupéfié quand l'animal revint quelques heures plus tard, fort et totalement revitalisé. Sans aucun ressentiment, Rapide emmena son maître vers les eaux de Bagnoles où, après avoir bu, il fut aussi rajeuni...

Dans un autre conte, il est rapporté qu'un très vieux moine franciscain, qui lui aussi avait pris les eaux de Bagnoles, retrouva une étonnante nouvelle vigueur et sauta entre les plus hautes roches situées au-dessus de la ville. Ces roches s'appellent toujours « le Saut du Capucin" .

S'il y a une part de vérité dans tout ceci il nous faudra revenir à Bagnoles pour tester cette eau de Jouvence.

la falaise du Saut du Capucin

bagn enc 14 (Copier)

les beaux arbres du parc du Domaine

bagn_enc_19__Copier_

En longeant le torrent nous revenons vers le centre ville et le lac.

bagn enc 20 (Copier)

L'architecture normande se distingue parmi les immeubles d'allure plus moderne.

bagn enc 21 (Copier)

bagn enc 22 (Copier)

bagn enc 26 (Copier)

bagn_enc_27__Copier_

Les boutiques aux gaies façades sont nombreuses et bien achalandées.

bagn_enc_25__Copier_

L’Église du Sacré-Coeur est labellisée Patrimoine du XXème siècle pour son architecture Art Déco mais également pour ses vitraux réalisés par Charles Lorin de Chartres en 1934 sur le thème de l’eau par référence à la source de Bagnoles de l’Orne. Mais nous n'avons pas le temps d'y aller ce soir et demain nous poursuivons notre route.

bagn enc 23 (Copier)

bagn enc 24 (Copier)

Cette petite cité nous a séduit, nous y reviendrons sans doute avec pour objectif de la découvrir mieux, d'y randonner, d'y faire du cyclo-rail ou de nous faire chouchouter aux thermes.

*****

 

 

Posté par champabreiz à 17:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 mai 16

Saint Suliac (35)

Saint-Suliac a obtenu il ya quelques années le label de l'un des Plus Beaux Villages de France. Pour ce village que je connais disons le, depuis que je suis née ou presque, est-ce un avantage ou un inconvénient ? J'y suis passée le dimanche 1er mai et pour ma part je trouve qu'il y a perdu et sa tranquilité et son âme. Peut-être qu'il vous plaîra à vous si vous y passez avec un oeil néophyte. Malgré ma déception de voir ce qu'il est devenu, je vous y emmène faire un tour.

Côté "mer", ou plutôt côté Rance. Saint Suliac vu de Langrolay

saintsul 30

Côté terre, Saint Suliac vu d'un promontoire qui le domine.

stsul1

stsul2

Des peintures trop fraîches, trop rouges ou trop bleues, du PVC ?

stsul3

stsul4

stsul5

Les hommes d'ic étaient marins pour la plupart : Terre Neuvas. Des filets accrochés aux murs ? Depuis quand les terre-neuvas d'ici utilisaient ils des filets pour la pêche à la morue ?

Si c'est juste pour faire cliché "Bretagne", ça ne reflète pas la véricatié du passé maritime du village où la pêche se pratiquait plutôt comme expliqué ci dessous.

stsul6

La Pêche dite "errante"  se pratiquait au large sur les bancs. Les navires partaient pour une saison de pêche de 6 à 7 mois avec des équipages de 20 à 30 hommes. La technique de pêche évolua au fil du temps. Au début, les pécheurs tiraient des lignes le long du pont du navire, puis au début du XVIIIème siècle ils tendirent des lignes à partir de chaloupes, remplacées vers 1873 par des doris, bateaux à fond plat plus manœuvrables et plus facilement empilables sur le pont. Une fois le bateau arrivé sur les bancs, les doris étaient mis à la mer avec deux hommes d'équipage et pêchaient toute la journée à la ligne dérivante ; les hameçons étaient la plupart du temps amorcés avec des bulots, qui étaient pêchés et décoquillés à l'arrivée sur les bancs. Une fois le produit de la pêche remonté à bord du terre-neuvier, le traitement de la morue était organisé et rapide, chaque tâche étant répartie : les « piqueurs » vidaient, « les décolleurs » lui coupaient la tête et les tripes, et les « trancheurs » fendaient la morue en deux et lui enlevaient l'arête dorsale. Le poisson était ensuite envoyés en cale où les « saleurs » le salaient et l'empilaient. source wikipédia

STSUL7

STSUL9

Enfin un petit air d'authenticité

STSUL10

L'église est ceinte d'un enclos paroissial

STSUL8

stsul 23

Son porche abrite six statues qui se font face trois par trois

saint su enc

Passée la lumière du dehors il faut aux yeux un temps d'adaptation pour distinguer les détails dans la pénombre de cette petite église.

Ici au moins, rien n'a changé.

L'église recèle un vitrail exceptionnel et émouvant, en voici l'histoire :

Le pélerinage à Saint Jouan

Lors de la campagne de pêche de 1910 où les disparus à Terre Neuve avaient pourtant été nombreux, le bourg avait été épargné. En témoignage de reconnaissance les marins avaient fait voeu d'aller pieds nus et "en linge de corps" par les grèves de l'église de Saint Suliac à celle de Saint Jouan.

Le vitrail a été offert par souscription des patrons pêcheurs et des capitaines Terre Neuvas y figurant.

Un intérêt supplémentaire tout particulier vient de ce que les personnages représentés sont les portraits de Suliaçais de 1910.

STSUL13

Détail

STSUL12

Ex Voto

STSUL14

 

STSUL17

Des "ruettes" en forte pente descendent du centre du village vers la Rance.

STSUL16

STSUL20

STSUL19

saint sul 36

Une image qu'on pourrait croire du Saint Suliac d'autrefois

STSUL18

tout comme celle de ce bateau qui accoste à la cale à marée haute

st su 4091

mais ce jour là la quiétude était troublée par ça !

J'ai d'abord cru qu'il  y avait une manifestaton du type brocante au bout du quai mais non, rien de tout cela.

 stsul 21

stsul 24

et là vous n'avez ni le bruit, ni la pollution , ni le stress, juste des images !

Un dimanche normal à Saint Suliac ???

Pourtant à quelques encâblures revoici le Saint Suliac d'autrefois :

Un doris ; un ancêtre et ses descendants qui ont relevé leur pantalon pour marcher dans la Rance.

stsul 25

Idyllique cette image de Saint Suliac

stsul 26

stsul 27

stsul31

stsul 30

stsul 31

Je m'éloigne du tumulte pour monter vers la Vierge de Grainfolet en longeant de belles propriétés récentes. Brigitte Bardot dans les années soixante avait acheté l'une des ces villas, séduite par la vue exceptionnelle qu'on a d'ici sur la Rance.

On dirait le Sud.

stsul 34

stsul 35

Je suis au pied de ND de Grainfolet.

Les marins en partance pour de longs mois demandaient ici la protection de la Vierge.

stsul 33

Je marque un temps de repos avant de redescendre vers le village.

stsul 37

stsul 39

stsul 41

stsul 38

Le feuilleton Entre Terre et Mer (1997) avec le regretté Didier Bienaimé a été en partie tourné ici.

Un petit extrait en hommage à tous les marins qui n'ont jamais revu leur pays

 



 

Depuis que le village connaît une affluence tourisitque hors norme voici ce qu'on a vu fleurir :

Camping caristes vous êtes persona non grata

stsul 40

 Donc venez ou ne venez pas à St Suliac que ce soit en voiture ou en camping car. Et même si vous stationnez sur les parkings adéquats, il vous faudra marcher.

*****

 

 

Posté par champabreiz à 17:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 mai 16

Lonlay l'Abbaye (61)

En balade dans l'Orne je déniche sur ma carte le nom d'un petit village : Lonlay l'Abbaye. Comme on aime musarder un peu à l'écart des grandes routes nous avons tôt fait de nous y rendre.
Blotti au fond de sa vallée le village se découvre d'un coup au détour de la route et c'est un vrai coup de coeur.

lon enc 2

Une ancienne grange abrite des tables de pique-nique et un vieux pressoir qui témoigne de l'activité cidricole de la région.

lon enc 3

Et si c'était l'image du bonheur simple de vivre à la campagne ?

lon enc 5

lon enc 21

L'Egrenne serpente dans le village

lon enc 4

enjambée par de nombreuses passerelles

lon enc 11

L’Abbaye Bénédictine
lon enc 7
 
L’histoire de la Commune est indissociable de celle de son Abbaye fondée au début du XIe siècle par le Comte de BELLEME, Seigneur de DOMFRONT, et confiée aux moines bénédictins de FLEURY-SUR-LOIRE (aujourd’hui SAINT-BENOIT-SUR LOIRE).
 
Edifiée dans un site judicieusement choisi et entourée par la rivière, « l’Egrenne », L’ABBAYE de LONLAY eut un indéniable rayonnement spirituel et matériel dans la région et jusqu’en Angleterre où elle posséda trois prieurés dont celui de SAINT-ANDRÉ-DE-STOCKE.
 
Cette localité, aujourd'hui STOGURSEY, est jumelée avec LONLAY L’ABBAYE.
 
L’ABBAYE connut les malheurs du temps et de l’histoire : incendies, pillages, éloignements des Abbés commendataires… Elle ne comptait plus que trois moines à la Révolution.
 
De nos jours, subsiste l’ABBATIALE qui reste tout de même un TÉMOIN MILLÉNAIRE de l’évolution architecturale et qui allie :
 
-         un transfert roman avec  des chapiteaux originaux du XIème siècle,
-         un vaste chœur gothique à trois étages,
-         un déambulatoire ceint de chapelles rayonnantes.
-         un mobilier varié et abondant (retables et stalles, etc…)
 
Classée aux monuments historiques, mutilée en 1944 lors de la libération, elle a été restaurée sous la responsabilité des Beaux-Arts.
 
Chaque année, elle attire de nombreux visiteurs qui reconnaissent être impressionnés par son harmonie et par la qualité de sa restauration.

source : http://www.lonlaylabbaye.com/abbaye-en-image.htm

Un morceau du cloître

lon enc 8

lon enc 9

lon enc 18

escalier des moines

lon enc 10

lon enc 15

Détail de chapiteau

lon enc 13

Détail des stalles. Assez suggestif non ?

lon enc 14

Détail d'autel en bois peint

lon enc 16

Vitrail de Saint Michel

lon enc 19

Vitrail de Saint Nicolas

lon enc 12

lon enc 17

*****

Possibilité de passer la nuit sur le parking dans un cadre verdoyant, tables de pique-nique, jeux pour enfants, commerces au village.

lon enc 20

*****

 

 

 

 

 

 

 

Posté par champabreiz à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 avr. 16

Blockhaus sur la côte d'Opale

Entre Berck sur Mer et Merlimont quelques blockhaus de la seconde guerre mondiale se sont écroulés sur la plage. Les tageurs et graffeurs  en ont fait leur terrain de jeu.

bloc enc 2

bloc enc 3

bloc enc 4

bloc enc 5

bloc enc 6

bloc enc 7

bloc enc 8

bloc enc 10

bloc enc 15

bloc enc 16

bloc enc 17

bloc enc 18

bloc enc 19

bloc enc 20

*****

 

Posté par champabreiz à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 avr. 16

Printemps en forêt de Saint Gobain

Le printemps explose en forêt de Saint Gobain (02), c'est pour moi l'occasion de photographier "au ras des pâquerettes". Il y avait pas mal de promeneurs en ce dimanche après midi dans les allées de cette belle forêt. Certains auront vu les frondaisons, la cime des arbres, un tapis de jacinthes sauvages, quelques boutons d'or et de vulgaires pissenlits.

Je devais être la seule à être à genoux dans l'herbe humide, voici ce que j'ai vu .

fleur for enc 1 (Copier)

fleurfor enc 2 (Copier)

fleurfor enc 3 (Copier)

fleurfor enc 4 (Copier)

fleurfor enc 5 (Copier)

fleurfor enc 6 (Copier)

fleurfor enc 8 (Copier)

fleurfor enc 9 (Copier)

fleurfor enc 10 (Copier)

fleurfor enc 11 (Copier)

fleurfor enc 12 (Copier)

fleurfor enc 13 (Copier)

fleurfor enc 14 (Copier)

*****

Posté par champabreiz à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mars 16

Epaves

En cet hiver qui se prolonge et les sorties en camping car plutôt rares, c'est le moment idéal pour sortir les sujets encore non exploités.

Il a suffit de la passion d'un collègue camping cariste pour les épaves pour que je pense que je n'avais pas encore partagé  mes photos d'épaves de mars 2014.

 Ces photos ont été prises au cimetière marin de Quelmer sur les bords de la Rance.

 

epav enc 3

 

epav enc 1

 

epav enc 2

 

epav enc 4

 

epav enc 5

 

epav enc 6

 

epav enc 7

 

epav enc 8

 

epav enc 9

 

epav enc 10

 

epav enc 11

 

epav enc 12

 

epav enc 13

 

epav enc 14

 

epav enc 15

 

epav enc 16

 

epav enc 17

 

epav enc 18

 

epav enc 19

 

epav enc 20

 

epav enc 21

 

epav enc 22

 

epav enc 23

 

epav enc 24

 

epav enc 25

 

epav enc 26

 

epav enc 31

 

epav enc 32

epav enc 27

 

epav enc 29

 

Toutes les épaves ne se dilueront pas dans la Rance, celle-ci semble être  réssucitée. Un jour elle retrouvera certainement son élément.

 

epav enc 30

bzh

 

Posté par champabreiz à 16:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 févr. 16

Les Vosges sous la neige

 

 

Snow in Vosges !

Retour dans les Vosges quelques mois après notre escapade automnale. Cette fois nous sommes en manque de neige, il y a si longtemps que nous n'avons pas vu un flocon chez nous que nous décidons de partir au pied levé pour Gérardmer. Ce n'est pas encore les vacances scolaires et nous trouvons in extremis à nous loger à Xonrupt.

Le temps sera mi figue mi raisin, un jour bien un jour moins bien mais nous allons satisfaire pleinement notre désir de balades, à pied ou en raquettes. Et surtout, surtout nous allons nous repaître de la beauté des paysages. Allez c'est parti, attention ça glisse !

Grande Cascade du Tendon

 Avant d'arriver à Gérardmer une petite visite à la grande cascade du Tendon s'impose. La cascade en partie gelée est de toute beauté.

vosges phf 3 (Copier)

vosges phf 1 (Copier)

vosges phf 2 (Copier)

 

vosges phf 9 (Copier)

vosges phf 4 (Copier)

 

vosges phf 5 (Copier)

6417

6421 [HDTV (1080)]

vosges phf 7 (Copier)

Xonrupt

Nous prenons possession de notre logement à Xonrupt puis équipés de nos raquettes on part au hasard sur les chemins forestiers et autour du lac. Objectif 1er : se faire plaisir

vos 46 (Copier)

La girouette a perdu le Nord !

vos 47 (Copier)

vosges phf 13 (Copier)

La neige colle même sur les surfaces très pentues.

vos 15 (Copier)

Mon mari qui n'a peur de rien s'en va faire un tour sur le lac gelé.

vos 16 (Copier)

La chapelle qui domine le lac a fière allure dans ce décor de carte postale.

vos 17 (Copier)

C'est par où ? La route a disparu sous le manteau neigeux.

vosges phf 12 (Copier)

Pour admirer le soleil couchant rendez-vous sur les bords du lac de Gérardmer.

vos 50 (Copier)

vos 51 (Copier)

5060

Le froid qui s'installe rapidement nous chasse.

vosges phf 14 (Copier)

 

 La Mauselaine

Le soleil s'est levé sur un nouveau jour, c'est dimanche et fête sur le site de la Mauselaine. On peut y essayer toutes les formes de glisse ou presque et les familles sont venues nombreuses pour en profiter.

 

vos 22 (Copier)

vos 23 (Copier)

vos21 (Copier)

Le tremplin de saut.

vos 24 (Copier)

Les clôtures ont mis leur blanc bonnet.

vos 20 (Copier)

On prend un peu d'altitude pour aller voir les pistes de ski alpin. La neige est tombée plus abondamment ici .

C'est une maison bleue adossée à la colline...

vos 25 (Copier)

et que dire des petites maisons dédiées au courrier.

vos 26 (Copier)

vos 27 (Copier)

Lispach

Lundi, le soleil est de retour dans un grand ciel tout bleu, en route pour le site de Lispach à la Bresse.

Ah j'adooore !

vos 36 (Copier)

vos 38 (Copier)

6443

6447

Je regrette de ne pas avoir apporté mes skis de fond, je me serai bien laissée tenter par ces magnifiques pistes.

vos 41 (Copier)

vos 42 (Copier)

Oups ! Sortie de piste.

6439

6452

6457

vos 34 (Copier)

De l'autre côté de la route de jeunes biathlètes sont à l'entraînement, nous sommes en admiration devant cette graine de champions.

Les cibles

6464

6463

 vos 53 (Copier)

 6468

Col de la Schlutt

Mardi, nous ne pouvons pas nous résoudre à quitter les Vosges sans être passés par le col de la Schlutt d'autant qu'il a encore neigé et qu'il y a du brouillard givrant, ce doit être beau là-haut.

Ah oui ! Nous ne nous attendions tout de même pas à cela :

5142

IMG_6540

5147

6516

Ici nous entrons dans le monde du silence, la neige étouffe tous les bruits.

6520 [HDTV (1080)]

Plus haut nous pénétrons dans le royaume de la Reine des Neiges !

6522 [HDTV (1080)]

6523

 5158

6530

Il ne peut pas s'en empêcher.

vos 29 (Copier)

vos 30 (Copier)

vos 28 (Copier)

Partir. Se perdre dans le paradis blanc, c'est bien tentant...Mais on me tire par la manche, on m'arrache à mon songe, c'est mon mari. Il faut oublier le paradis blanc, redescendre vers le monde d'en bas, bien moins beau que celui-là.

Au revoir les Vosges

*****

 

 

 

Posté par champabreiz à 16:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,