Champabreiz au gré du vent

23 avr. 18

Saint Quirin, l'un de plus beaux villages de France (Moselle)

Quelques jours de beaux temps en vue en cette mi-avril nous incitent à partir vers la Lorraine. Nous faisons une halte d'un soir à Saint Quirin et prolongeons la découverte de ce village classé parmi les plus beaux villages de France par une balade en forêt le lendemain matin.

saint quirin

 

Lorsque nous arrivons à Saint Quirin le temps est menaçant, nous stationnons près de l'étang. Malgré le temps incertain de nombreuses personnes prolongent leur pique nique dominical et certains taquinent le gougeon. Quant à nous nous partons à la découverte de ce village classé parmi les plus beaux villages de France dans les années 1980.

Ce qu'en dit le site de la municipalité :

"C'est dans un paysage de collines verdoyantes, dans le massif vosgien, au pied du Donon que notre village s'est installé. Saint-Quirin, dont le nom dérive du nom latin Quirinus, appartenant à un tribun et saint martyre romain du IIe siècle, est cité pour la première fois dans un document en 966, bien que le site ait été occupé bien antérieurement, des vestiges gallo-romains (nécropole et divers objets) ayant en effet été mis au jour sur le territoire de la commune.

Le village, qui fut pendant longtemps un important centre de pèlerinage, s'est développé autour d'un prieuré qu'y possédait l'abbaye de Marmoutier, lequel prieuré fut détruit durant la guerre de trente ans, mais en partie reconstruit au XVIIIe siècle. Tradition de la verrerie et légende de la fontaine miraculeuse se mêlent également dans notre localité."...

Eglise priorale

  Datant de 1722, surmontée de trois tours à oignons dont deux à triple bulbe, qui présente une silhouette typiquement baroque elle abrite un chef-d’œuvre unique, classé monument historique, l'orgue du célèbre facteur Jean-André Silbermann (1746).

 

st q enc 21

La chapelle haute domine le village.

 

st q enc 23

 

st q enc 40

au détour des rues...

st q enc 24

st q enc 15

Face à l'église la fontaine de Saint Jean Népomucène, saint protecteur des ponts.

st q enc 17

Eglise

façade

st quirin 46

chevet

st q 38

L'intérieur est mis en valeur par un chemin de croix entièrement composé de tableaux, par d'élégants vitraux très travaillés et dont la scène principale est minimisée par rapport à l'ensemble de la verrière, hormis ceux de Sainte Anne et de Saint Joseph ; une statue de St Quirin, une chaire baroque et deux belles chapelles baroques complètent l'ensemble.

st q enc 1

Série de vitraux

st q enc 2

Le vitrail de la Cène

st q enc 4 st q enc 3

Vitrail de Saint Nicolas.

st q enc 6

st q enc 7

st q enc 5

Vitrail de Saint Joseph.

st q enc 11 st q enc 10

Vitrail de Sainte Anne

st q enc 12

 

Quant aux vitraux du choeur ils sont à motifs géométriques.

st q enc 9

chaire

st q enc 20

A gauche en sortant de l'édifice on trouve l'école, la porte d'entrée est surmontée d'un imposant fronton armorié.

st q enc 18

st q enc 19

On contourne le pâté de maisons, il est bordé de belles maisons lorraines typiques, l'un des critères choisis pour classer un village dans les plus beaux villages de France est celui de l'unité des habitations.

st quirin 45

st quirin 44

L'ensemble du prieuré est imposant

le dessus d'une porte est décoré d'un fronton où deux médaillons représentent Saint Quirin.

st q enc 32

st qui enc 50st q enr 30

Avant de descendre vers l'étang on suit un chemin qui nous mène à la source miraculeuse surmontée de la statue de Saint Quirin. L'eau est censée guérir les maladies de peau.

st q enc 33

st q enc 34

Un banc pour l'été, du bois pour l'hiver.

st q enc 36

Un artisan verrier travaille encore au village mais il a fermé boutique quand nous repassons devant chez lui et comme il n'est pas ouvert le lundi nous ne pourrons pas le voir à l'oeuvre. Le devant de sa propriété est joliement agrémenté.

Si vous ne savez pas quoi faire d'une ancienne boîte à outils, voici une idée...

st q enc 38st q enc 37

Un très bel arbre tortueux qui n'a pas voulu me dire son âge.

st q enc 35

Lundi

Soirée et nuit très calmes, très beau ciel bleu et soleil dès le lever du jour. Idéal pour aller faire une balade en forêt. Balisés par le Club Vosgien les sentiers sont légions et adaptés à toutes sortes de randonneurs. Ce qui nous manque ce matin pour entamer une longue rando c'est le temps. Nous passons par la mairie pour récupérer un peu de documentation car l'office du Tourisme est fermé.

st q enc 16

 

Joli hall d'entrée de la mairie.

st q enc 22

Tout naturellement nos pas nous portent vers la chapelle haute à laquelle on accède par un sentier pavé qui grimpe raide. Dommage que la chapelle ne soit pas ouverte, de l'extérieur il me semble qu'elle recèle de beaux vitraux. Hélas le circuit des 7 roses est trop long pour le temps qu'il nous reste à passer ici mais on reviendra pour le faire une autre fois. 

IMG_20180416_091735

D'ici on a déjà une belle vue sur le village et l'église priorale.

st q enc 13

La montée nous a demandé un petit effort mais nous n'allons quand même pas nous arrêter là ! En suivant la direction du Kiosque on chemine entre des haies de genêts pas encore fleuris et sous le couvert des sapins. Quel calme juste le bruit du vent dans les branches et le chant des oiseaux.

Une pancarte indique "roche à cupule".

st q enc 30

En archéologie, une cupule est une dépression circulaire effectuée par un être humain à la surface d'une dalle ou d'un rocher. 

On est bientôt en vue du kiosque

st q enr 29

De là la vue à 360 ° sur le village est magnifique, on voit bien comment le village a été bâti en suivant le pied de la colline.

st q enc 26

st q enc 27

Il ne nous reste plus qu'à redescendre au milieu de la forêt. Le sentier nous ramène sur le plateau de la chapelle haute que nous quittons par un chemin herbeux, dit chemin des processions. Au bas du chemin une  croix marque l'intersection.

st q enc 25

L'heure a tourné, il est temps pour nous de quitter Saint Quirin. Son environnement a su éveiller notre curiosité, nous y reviendrons sans doute pour randonner.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


10 avr. 18

Josselin, Morbihan

En ce mois de mai nous avons décidé de pédaler le long du canal de Nantes à Brest. On est maintenant sur la partie Nord/Sud. Garés non loin de Josselin le long du canal nous nous rendons aujourd'hui au marché de Josselin en vélo.

 

Un peu d'histoire :

Josselin fut fondé au XI ème siècle par le vicomte de Porhoët autour d'une motte féodale implantée sur un éperon rocheux et à partir de trois prieurés.

Le château détruit par Henri II Plantagenêt est reconstruit en pierre à la fin du XII ème siècle et se développe progressivement. La ville se cient de remparts. Vers 1500 Jean II de Rohan édifie un nouveau logis. Du XV ème au XVIII ème siècle la ville est prospère grâce à ses fabriques de draps, ses tanneries, ses foires puis décline à nouveau. Au XIX ème siècle un regain de dynamisme se manifeste avec la canalisation de l'Oust... A Josselin on peut découvrir une cinquantaine de maisons à pans de bois, la plus ancienne date de 1538, à ne pas manquer la basilique Notre Dame du Roncier.

 

L'austère façade de l'imposant château est en vue

jos 4

jos 3

jos 2

Du canal au coeur de la cité la montée est rude, nous poussons nos vélos .

Voici les premières maisons à pans de bois.

jos 1

jos 7

jos 8

jos 9

jos 6

jos 16

Le marché bat son plein et la cohue a envahi les rues, nous trouvons un peu de calme en pénétrant dans la basilique Notre Dame du Roncier.

Élément architectural incontournable de Josselin, la Basilique Notre-Dame du Roncier fut fondée au XIème siècle. Plusieurs fois remaniée, elle reste un exemple du style gothique flamboyant de la fin du XVème siècle, conservant néanmoins quelques vestiges du sanctuaire roman primitif, notamment dans le carré du transept.

jos 55

jos 13

jos 14

jos 17

C'est dans cette église que reposent Olivier de Clisson, ( né à Clisson en 1336 et décédé à Josselin en 1407. Il lutta contre les Anglais aux côtés de Du Guesclin et devint connétable de France  en 1380) et son épouse Margueritte de Rohan représentés par de beaux gisants de marbre blanc.

jos 20

jos 21

Nos yeux s'habituent à la pénombre. Les vitraux comme toujours attirent mon attention, ici ils racontent en partie la légende suivante :

La légende veut qu’en 808, un laboureur qui cultive la terre, où se trouve maintenant l’église, trouve une statue de la Vierge dans les ronces. Celui-ci emporta la statue chez lui, mais elle revint sur le lieu de la découverte. L’événement se produisant à plusieurs reprises, l’évêque d’Aleth autorise qu’on lui rende un culte.  La fille du laboureur, aveugle de naissance, y recouvra la vue.  La nouvelle se répandit et, rapidement, les pèlerins accoururent. 

jos 26

jos 24

jos 29

jos 30

jos 32

La bannière de N.D du Roncier

jos 27

On est autorisé à monter dans le clocher, de là on domine les toits de la ville et on a une vue directe sur la cour du château qui présente ici une façade moins autère que celle qui domine l'Oust.

jos 19

jos 10

jos 11

jos 17

jos 18

jos 28

Flânons encore un peu dans les rues médiévales et sur le marché.

jos 23

jos 35

jos 37

jos 39

jos 34  jos 36

Avant de redescendre vers la ville basse nous n'oublions pas de prendre chez le poissonier le kg de langoustines fraîches réservées en début de matinée.

De l'autre côté de l'Oust quelques belles demeures se pressent autour de très anciennes arcades.

jos 51

jos 50

Elles sont les vestiges de la maison des arcades.

jos 48

Un peu plus haut c'est une chapelle qui domine la vallée.

jos 40

jos 42 jos 52

 

jos 41

Il est temps de reprendre le chemin du camping car.

jos 5

jos 43

*****

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par champabreiz à 15:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 mars 18

100 000 passages, 1000 merci, 100 photos

 

 

A ce jour je m'aperçois que plus de cent mille passages on été effectués sur mon blog et j'en suis à la fois étonnée et ravie.

Mon but étant de partager  et de vous faire plaisir je peux dire que suis comblée au delà de mes espoirs.

Alors : mille merci et pour vous faire voyager encore un peu voici cent photos, tirées des pages du blog ou de mes albums agrémentées de quelques citations ou poésies.

Vous connaissez mes sujets de prédilection : la couleur, la mer, la lumière, le beau, la nature....

Encore une fois merci et bon voyage.

 

Lotus

"Nous participons tous à la création. Nous sommes tous des rois, poètes, musiciens il n'est que de s'ouvrir comme un lotus pour découvrir ce qui est en nous." Henry Miller

 

nénuphar

 

Cairns sur une plage des Côtes d'Armor

 

100115732 - Copie

 

Fleur et petite bête

 

fleur et petite bete 2

 

Cathédrale, Bourges

Il est venu le temps des cathédrales
Le monde est entré
Dans un nouveau millénaire
L'homme a voulu monter vers les étoiles
Écrire son histoire
Dans le verre ou dans la pierre...  Bruno Pelletier

  cathédrale bourges enc

 

 Béguinage Bruges

 

amsterdam béguinage enc

 

Angoulême, capitale de la bande dessinée

 

angouleme 2 enc

 

Reflets d'automne dans les Vosges

 

autome

 

Soleil couchant en Drôme provençale

L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre,
Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
Ferme les branches d'or de son rouge éventail. José -  Maria de Hérédia

 

coucher soleil en drome provençale (2) enc

 

Chapeau, carnaval de Dunkerque

 

carnaval dunkerque 2

 

Vitrail de la Nativité, Saint Mihiel

 

 vitrail st mihiel enc

 *****

Amanite tue- mouche

 

champingon

 

Lac d'Annecy

Le lac tendu entre les arbres

Est comme une chemise bleue

Qu'on a pendue au fil de marbre

Que les monts attachent aux cieux... Lac d'Annecy Maurice Carême

 

    annecy 2

 
Bijoux berbères

LA MENARA TX SAADIENS SOUKS ETC 051

 

Sur les quais de Marans

 bateau à quai

 

Nature sous la pluie

 

herbes sous la pluie


 

Passerelle sur une ancienne écluse, canal de la Haute-Seine

"tu te souviens du pont
qu'on traversait naguère
pour passer la rivière
tout près de la maison
le petit pont de bois
qui ne tenait plus guère
que par un grand mystère
et des piquets tout droits"...Yves Duteil

 

  canal haute seine

 

Jardin flottant

 

jardin flottant

 

Paysage berrichon

 

 changé

 

Carrelet sur l'Atlantique

Aérien                                                                                      
 Suspendu dans le ciel                                                              
Ses grandes mains ouvertes                                                       
Gantées de résilles bleues                                                       
S’agitent sur la grève                                                               
Et lancent des appels                                                               
Aux pinasses qui rêvent                                                           
Il étend ses filets                                                                      
Perlés de gouttes de sel                                                            
Et attend le retour                                                                    
Des eaux claires et bleutées

Dis-moi,
Majestueux carrelet
Raconte-moi les jours
Où perché sur les roches
Tu as subi l’affront
Des tempêtes et des vents
Tu as mouillé les yeux
Des pêcheurs si méfiants
Et tu as effrayé
Les enfants innocents
Mais tu as su aussi
Réjouir le coeur ardent
Des passants amoureux                                                      

Françoise Dervaux – Cercle de poésie Sylviane Duroy                                                                                           

                                                                                                                                                                              

carrelet

 

Un soir après l'orage, lac de Vassivière

 vassivière après l'orage

*****

 

Accastillage

 

bateau

 

Corse, plage de l'Ostriconi

 

ostriconi

 

Cascade de Glandieu, Isère

 

cascade du glandieu

 

Multicolore

"Ma vie c'est moi qui vais la peindre, alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs." Grand Corps Malade

 

entrée keukenhof

 

Château de Pierrefonds

 

pierrfonds

 

Eté à Jarnac

 

cognac 

 

Château d'eau peint,  Laugralet, chemin de Compostelle

 

chateau eau Lagraulet (gers)

 

Ajoncs

Il lui sembla reconnaître et se rappeler les ajoncs, les éternels ajoncs marins des sentiers et des falaises, qui ne jaunissent jamais dans le pays de Paimpol. Pierre Loti

 

 ajonc

 

Prince charmant

 

de Stein am Rhein à Lindau mai 08 058 cygne

 

Gallinacé

Le Coq

"Chaque matin, au saut du perchoir,

Le coq regarde si l'autre est toujours là,

Et l'autre y est toujours.

Le coq fait le beau, gonfle ses plumes,

Qui ne sont pas mal,

Celles-ci bleues et celles-là argentées,

Mais l'autre, en plein azur, est éblouissant d'or"... Jules Renard

 

coq au puy du fou 

 *****

 

Vitrine de fête, Paris

 

vitrine parisienne noel

 

Caraval vénitien, Remiremont

"Au carnaval tout le monde est jeune, même les vieillards. Au carnaval tout le monde est beau, même les laids." Nicolaï Evreïnov

 

carnaval remiremont

 

Poésie bretonne

Au bigorneau langoureux

 bigorneau langoureux

 

 

Cascades du cirque de Saint Même, Isère

 

cirque de st meme

 

Ephémère

"L'éphémère possède un charme merveilleux, un charme d'une brûlante tristesse." Hermann Hesse

 

criel enc 18 

 

Coiffes bretonnes

 

coiffes bretonnes

 

Coucher de soleil, Erquy

 

coucher soleil erquy

 

Les couleuvres, amours de reptiles

 

couleuvres

 

 Péniches en Bourgogne

"Le reflet est pour les couleurs ce que l'écho est pour les sons." Joseph Joubert

 

péniche en bourgogne

 

Plage, Criel sur Mer

 

criel

*****

 

Tableau champêtre,  Champagne

 

vaches champagne


 Dunkerque, détail du vitrail à Jean Bart

 

vitrail jean bart

 

Automne sur les crêtes vosgiennes

"L'automne est le printemps de l'hiver" Henri de Toulouse Lautrec

 

crêtes vosgiennes

 

Champ de pavots et ciel d'orage

 

pavots

 

Coucher de soleil,  Givet

 

 coucher soleil givet

 

Epaves

 

epaves

 

Rêve

"Les rêves sont la littérature du sommeil." Jean Cocteau

 


expo fleurs dijon

 

Bretagne, côtes des Légendes

 

bretagne

 

Hollande au printemps

 

hollande au printemps

 

 

Dune du Pilat vue du Cap Ferret

 

arc 9 phf [HDTV (1080)]

 *****

 

Givre et feuilles mortes

"Les arbres jettent l'or de leurs feuilles par les fenêtres de l'automne". Sylvain Tesson

 

feuille givrée

 

Felouques, Assouan

 

felouques

 

Normandie, fleurs de pommier

 

fleur pommier

 

Le Giffre au printemps

 

giffre

 

 Soleil couchant au travers des voiles de protection d'une culture fruitière

"Rouge, comme la couleur du ciel quand il va s'écrouler..." Michel Sardou

 

filest protection kiwis landes

 

Passerelle himalayenne, lac de Monteynard

 

passerelle himalayenne

 

Ile Grande, coucher de soleil

 

ile grande

 

 Epaves, canal du midi

"Et il y a quelque part un héros vivant, qui en sait peut-être assez pour déclouer la porte, ouvrir la fenêtre et laisser entrer l'air du temps"...

L'Ordre des jours. Gérald Tenenbaum

 

canal du midi

 

Corse, pointus dans le port, Bastia

 

port de bastia

 

 Coccinelle

 

coccinelle

 

*****

 

Héron tenant en son bec une grenouille

"Un jour, sur ses longs pieds, allait je ne sais où,
 Le Héron au long bec emmanché d'un long cou..." Jean de La Fontaine

 

héron

 

Isère, Mont Aiguille

 

mont aiguille

 

Le Tréport

 

le tréport

 

Saint Malo

"Je pars pour de longs mois en laissant Margot
Hissez haut Santiano !
D´y penser j´avais le cœur gros
En doublant les feux de Saint-Malo"... Santiano    Hugues Auffray

 

saint malo

 

Marrakech, jardin Majorelle

 

MAJORELLE JEMMA EL FNA LE SOIR 068

  

Le vol du bourdon

 

le vol du bourdon

 

 

Les Hôpitaux Vieux, le Conifer en hiver

"Un p'tit train s'en va dans la campagne
Un p'tit train s'en va de bon matin
On le voit filer vers la montagne
Tchi tchi fou tchi tchi fou
Pleins d'entrain..." André Claveau

 

conifer

 

Normandie, chevaux à l'entraînement

 

DSCF7643phfuta2

 

Marée basse

 

marée basse

 

Pays-Bas, moulins de Kinderdijk

"Au vent des quatre saisons
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur..." Michel Legrand

 

kinderdijk

 *****

 

Casbah, Aït-Ben-Haddou

 

ait ben adou

 

Dentelle et perles d'eau

 

toile

 

Trois-mâts

"C´est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau
Hissez haut Santiano !
Dix huit nœuds, quatre cents tonneaux
Je suis fier d´y être matelot..." Santiano Hugues Auffray

 

grande armada rouen

 

Poissons-volants

 

poissons volants

 

Hollande, Phare de Marken

 

phare marken

 

Libellule

" Et elle c'était quoi ? Une libellule, je dirais. Toute d'envol et de transparence, se faufilant, gracieuse, entre les deux royaumes de la terre et du ciel, indemne, libre." Christian Bobin

 

 

libellule fin

 

 Avis de tempête au Cap Corse

 

avis de tempete

 

Troyes, pans de bois

 

pans de bois troyes

 

 Mer du Nord

"Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague,
Et des vagues de dunes pour arrêter les vagues,
Et de vagues rochers que les marées dépassent,
Et qui ont à jamais le coeur à marée basse.
Avec infiniment de brumes à venir
Avec le vent d'ouest écoutez le tenir
Le plat pays qui est le mien."  Jacques Brel

 

DSCF0823phf

 

Hellébores

 

héleborres

 *****

Péniche

 

péniche monthermé - Copie

 

Promesse du printemps

 

bourgeon

 

A regarder la mer

"Et je reste des heures à regarder la mer
Le coeur abasourdi, les pensées de travers
Et je ne comprends rien à ce triste univers
Tout est couleur de pluie tout est couleur d'hiver
Je suis ce fier bateau qu'on vit un jour partir
Et qui n'en finit plus de ne plus revenir
La mer a ses amants qui s'enivrent de vent
La mer a ses amants qui se grisent à ses fêtes"... Alain Barrière

 

carnavla dunkerque

 

Bretagne, port à pieux

 

IMG_0114 [HDTV (1080)]phf plou1

 

 Peinture murale, Christ en majesté

 

peinture murale

 

 Parapente, banc d'Arguin

 

parapente au banc d'arguin

 

Rose

"Rose rose, rose blanche,

Rose thé,

J'ai cueilli la rose en branche

Au soleil de l'été

Rose blanche, rose rose,

Rose d'or,

J'ai cueilli la rose éclose

Et son parfum m'endort" Robert Desnos

 

 

rose rose

 

 Château de Rambures

 

rambures BECC (Copier)

 

Bleu comme la mer

"Bleu, bleu le ciel de Provence

 Blanc, blanc, blanc, le goéland

 Le bateau blanc qui danse

 Blond, blond, le soleil de plomb

 Et dans tes yeux

 Mon rêve en bleu - bleu - bleu..." Marcel Amont

 

pointe courte

 

Trentemoult

 

trentemoult

*****

 

Côte d'Albâtre

 

st valery en caux

 

Nos pompes

"La meilleure façon d'marcher
 C'est encore la nôtre
C'est de mettre un pied d'vant l'autre
Et d'recommencer !
Un deux ! Un deux !"... Dans la troupe Chanson scout

 

rando vers Pomps

 

Bretagne, Corn Ar Gazel

 

bretagne 2

 

Printemps, Saint Romain en Gal

 

st romain en gal

 

La source bleue

"Elle chante au milieu du bois,
 La Source et je me demande,
S'il faut croire à cette légende
D'une fille qu'on y trouva"... Isabelle Aubrais

 

source bleue

 

Scheveningen, Pays-Bas

 

scheveningen

 

Automne

"L'automne, c'est cousu de moments de grâce, qui ne durent pas."

Janine Boissard

 

automne 4 (Copier)

 

Marée basse,  Saint Briac

 

st briac

 

Diodons cerfs-volants, Berck sur mer

 

cerf volants berck

 

La mer

"La mer
Qu'on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d'argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie"... Charles Trenet

 

tempete au cap corse

*****

 Ces photos sont ma propriété intellectuelle, merci de la respecter

 

 

 

 

19 mars 18

Au fil de la Meuse aux Pays Bas - Rotterdam- 9 et fin

Déjà on tourne le dos à l'embouchure de la Meuse pour ne plus regarder que la fabuleuse Rotterdam. Pendant six semaines nous avons parcouru les rives de la Meuse de sa source à son embouchure, tranquillement, en prenant le temps d'apprécier chaque portion de territoire que nous avons découvert, en France, en Belgique et aux Pays Bas. Ce voyage reste l'un des plus lumineux qu'il nous ait été donné de faire. Lumineux non pas essentiellemnt par la lumière du ciel mais pour ce qu'il recelait en lui de découvertes.

J'ai souhaité découvrir Rotterdam en dernier lieu. N'étant pas fan des villes en général j'avais quand même misé sur cette métropole pour son architecture contemporaine  et je n'ai pas été déçue.

Arrivés de Schiedam en métro nous sommes descendus à la station Beurs près de l'hôtel de ville. Bombardée en 1940 Rotterdam a fait le choix de sa reconstruction : modernisme et avant -gardisme. Il reste peu de vestiges d'avant-guerre. L'hôtel de ville et l'office de tourisme installé dans une maison ancienne entourée de gratte-ciel en sont les rares témoins. Pour le reste : larges avenues et immeubles renversants !

 Du métro Beurs sur Coolsingel à Havenmuseum...

rot cent 1

Stadhuis

rot 7

 rot cent 5

la suite en album ci dessous

A la découverte du premier port de Rotterdam aujourd'hui devenu musée à ciel ouvert.

clic sur le lien

Au delà du pont de la Régente deux mondes se font face, un ancien quartier dominé par ce qui fut longtemps le plus haut gratte-ciel de la ville, "la maison blanche". Construite entre 1897 et 1898 cette demeure est haute de 43 mètres et compte 10 étages. Sur le même quai se trouve le musée des mariniers. Face à ce quartier celui de Wijnhaven aligne ses tours de verre et d'acier.

rot wijnhaven 6

rot wijnhaven 8

rot wijnhaven

D'un quai à l'autre, quel saisissant contraste

rot wijnhaven 2

  Sur notre gauche s'ouvre un nouveau bassin : Oude Haven, le vieux port. Là aussi les mondes et les époques s'entrechoquent.

rot wijnhaven 11

On peut vivre sur une péniche et faire sécher son linge au grand air...

rot wijnhaven 7

...sous les fenêtres des maisons cubes :Kijk-Kubus de Piet Blom qui s'achètent à prix d'or.

rot wijnhaven13

J'aime bien ce quartier dont les terrasses sont  prises d'assaut par les rotterdamois au premier rayon de soleil.

winjnhaven 3

rot wijnhaven 12

rot wijnhaven 10

clic sur lien

 

rot wijnhaven 9

On passe sous les maisons Kubik et on traverse une large avenue pour déboucher dans une zone relativement dépourvue de buildings.

Un immeuble toutefois a un air de déjà vu, on dirait un clône de notre Beaubourg. Station de métro Blaak. Dans ce quartier, bibliothèque centrale, Markthal et église Saint Laurent.

Métro Blaak

markt 4

markt 3

Au pied de la station de métro on gare son mode de locomotion.

markt 2

Mais qu'est-ce que c'est que cette espèce de gros hangar à avions ?

markt 1

C'est le Markthal. Le marché couvert. Plus on s'en approche et plus la sensation d'extrordinaire et de gigantisme me donnent le vertige.

Les vitres réflètent l'extérieur et l'intérieur transparaît à l'extérieur  si bien qu'on ne sait plus trop où l'on est. Cet édifice est une merveille. Il a été conçu par Winy Maas, il repose à la façon des immeubles vénitiens sur 2500 pilotis qui constituent son socle. Il mesure 40 mètres de hauteur. Au centre de l'édifice le marché avec une centaine d'étals et de boutiques, huit restaurants. Et tout autour et au dessus du marché comme pour en faire un véritable écrin, des appartements, deux cent trente huits exactement, dont les fenêtres donnent sur l'intérieur ! Et que dire de la fresque géante qui habille l'intérieur : une débauche de couleurs, de fruits, de fleurs, d'animaux... Ce marché est un rêve éveillé ! La fresque monumentale est l'oeuvre de Arno Coenen. L'ensemble est relativement récent puisqu'il date de 2014.

markt 5

 Allons faire notre marché !

agrandir, mettre le son...

 

 

A la sortie du marché s'ouvre un vaste espace de verdure où les gens jouent ou paressent allongés au soleil.

markt 6

markt 7

Un peu plus loin se dresse le clocher de l'église Saint Laurent, elle est le seul vestige moyenâgeux de Rotterdam. Elle fut construite entre 1449 et 1525 et restaurée après les bombardements de 1940, on peut y voir les tombeaux de plusieurs amiraux et pas moins de quatre orgues. Malheureusement pour nous elle était fermée lors de notre passage.

erasme

 

 

 J'aurai bien dansé la salsa mais je n'ai pas osé solliciter un danseur. Nous échappons à la foule du marché qui se tient dans les rues adjacentes et revenons vers l'hôtel de ville. De là on prend un tram pour passer de l'autre côté de la Meuse vers les quartiers sud qui bordent le port. Là où la ville n'en fini pas de grandir et d'offrir aux architectes la possibilité de créer des immeubles résolument ancrés dans les XXième siècle.

Aujourd'hui c'est la finale du triathlon de Rotterdam. La circulation est donc très réglementée. Avec  le tram pas de problème de plus on profite de la vue sur la Meuse (nieuwe maas), sur le fabuleux pont Erasmus, sur l'île Norde Reiland et les gratte ciel qui défient l'apesanteur.

Erasmusbrug

rot sud 8

Ce pont long de 800 mètres enjambe la nouvelle Meuse et relie les quartiers de Leuvehaven au quartier du Kop van Zuid où poussent les gratte-ciel. Son pylône haut de 139 mètres supporte une rangée de quarante câbles, conçu par Ben Van Berkel et inauguré en 1996 il est affectueusement surnommé le Cygne.

la nouvelle Meuse

rot sud 2

Norde Reiland

rot sud 3

rot sud 4

 

 

Cette fois c'est à pied que nous revenons vers le centre ville en empruntant Erasmusbrug et en profitant du passage des coureurs du triathlon.  Pour rentrer sur Schiedam on choisi l'option tram jusqu'à Marcoplein ensuite ce cera le métro jusqu'à Parkweg. Bonne option puisque nous continuons ainsi notre visite de la ville notant au passage toutes les singularités qu'elle recèle et qui nous donnent envie de revenir très vite à Rotterdam.

rot1

 

 *****

 En conclusion

Ces six semaines au fil de la Meuse ont été très enrichissantes. Nous avons découvert des petits coins secrets et de grandes villes.  Nous avons été bien accueillis partout, France, Belgique, Pays-Bas.

Pédaler au plus prêt du fleuve est une belle expérience.

Un grand merci à tous ceux que nous avons rencontré avec qui nous avons échangé, à tous ceux qui nous ont aidé, conseillés quand nous ne parlions pas la langue du pays.

Mention spéciale pour  Christian (LVSC) et ses conseils, Carole et John nos voisins anglais de camping car à Monthermé, les dames de la capitainerie de Monthermé , les pompiers de Monthermé, le guide de l'abbaye de Maredsous, le serveur breton de "A Pilori" à Liège, les dames de Gorinchem pour leur aide à l'horodateur, la jeune fille de la pâtisserie de Delfshaven, les employés du Métro- Tram de Schiedam et Marcoplein.

 

 

 

 

 

 





 

 

 

 

27 févr. 18

Au fil de la Meuse aux Pays bas Delfshaven - Schiedam- volet 8

Nous y voilà. Après six semaines de balades consacrées à suivre le cours de la Meuse de sa source à son embouchure, nous touchons au but. Ce fleuve long de 925 km parcourt 492 km en France, 194 en Belgique et 239 aux Pays Bas. Nous avons essayé de rester le plus possible auprès du fleuve.

-----

Samedi 16 septembre

Hier nous étions à Maassluis. Je m'étais dit qu'arrivés  là je considèrerai que la boucle serait bouclée, de plus nous avons eu un temps superbe pour visiter cette ville. On peut dire que la boucle est bouclée.

 Cette nuit la pluie est revenue et ce matin c'est peau de chagrin. Comme toujours en pareil cas on ne sait pas trop quoi faire. Puisqu'on s'extasie devant les gros bateaux notre voisin néerlandais nous propose d'aller en voir de plus gros à l'embouchure à Hoek van Holland, pourquoi pas.

Puisque ce bateau y va on va essayer de le suivre.

maasl 51

Mais nous sommes vite stopés par un pont levé qui laisse écluser les bateaux.

maasl 50

Sous cette pluie le paysage est monotone. On arrive à Hoek van Holland sous une pluie battante, les ronds-point sont habillés d'énormes chaises longues bien tentantes mais sans façon, merci. Une longue file de camping cars attend pour prendre le ferry vers l'Angleterre. On essaie de se garer mais c'est compliqué. A quoi bon faire des efforts pour aller se balader sous la pluie. On prend la décision de faire demi-tour sans plus de façon et de filer sur Schiedam dans la banlieue de Rotterdam où l'on sait pouvoir stationner le camping car. De là on avisera.

Face à nous warning et klaxons nous intriguent, des motards nous font stoper, une longue file de camions nous croise, on remarque bientôt des calicots où est inscrit le mot handicap on comprend alors que c'est une manifestation pacifiste de routiers en faveur des handicapés.

  

On arrive sans encombre à Schiedam et le GPS nous mène direct au parking. Six places nous sont réservées, payantes la journée, gratuites la nuit. Les grands camping cars comme le nôtre ont le porte à faux au-dessus de l'eau du canal. Quatre moulins encore en activité et qui comptent parmi les plus hauts des Pays Bas bordent ce canal.

P SCHIEDAM

Il pleut toujours, on va tout de même tenter de se repérer pour aller demain à Rotterdam. En bus, tram, ou train, il faut voir ? En ville on est pas tentés par le vélo. Alors qu'on est perplexes devant un plan de ville un joggeur s'arrête et nous demande, en français, ce que nous cherchons. Ca se voit tant que ça qu'on est français ?

Il stoppe son jogging et nous accompagne dans le dédale des anciennes rues jusqu'à un arrêt bus qui nous mène  au Métro Marcoplein. Pas facile de comprendre comment acheter des tickets surtout que je veux des pass 48 h ! A l'extérieur j'avise une employée qui fume, je l'aborde en anglais. Elle nous conduit à son bureau où elle discute avec un de ses collègues. Un grand géant blond s'approche de nous et dans un français impeccable il s'enquiert de ce que nous voulons. Aller à Delfshaven. Je dis "holà là qu'est ce qu'il est grand", il me répond "non c'est vous qui êtes petite". Le géant a de l'humour. Il nous explique comment se servir de la machine mais comme il n'y a pas de pass 48 h il nous faudra refaire la manip demain. Non content de nous avoir aidé à sortir nos tickets, il nous accompagne sur le quai, c'est pas beau ça ?

Sur le quai du métro à Delfshaven

delf 1

Mais voilà qu'une fois sortis du métro on est en pleine ville et je ne vois pas le moulin que je cherche, pas de plan non plus. J'entre dans une boulangerie où une jeune fille termine de servir des clientes. Ensuite je lui montre mon guide en lui disant où je veux aller.

 

guide delfshaven

Elle ne comprend pas trop ce que je veux. Alors elle a une idée, sur son smartphone elle enregistre ma voix puis elle utilise un traducteur, quand elle a compris ce que je cherche elle me l'indique sur mon plan.

 

plan delfshaven

A gauche puis à droite puis encore à droite et voilà, en fait on est tout près. Délaissant la boutique un instant elle nous accompagne au coin de la rue puis elle me tapote le dos d'un air de dire "Ca va aller Mamie" . Bye Bye. C'est extraoridinaire. Je suis touchée par la gentillesse de ces gens qui font tout pour nous faciliter la vie. Un grand merci à tous.

Mais pourquoi cette obstination à vouloir aller à Delfshaven ? Je veux voir l'ancien port  d'où se sont embarqués les Pilgrim Fathers (pères pèlerins) en 1620 sur le Mayflower afin d'aller fonder une colonie en Amérique.

 Le Middenkous, petit port d'où on partait à la pêche à la baleine ou au hareng,  a été fondé en 1385 grâce aux activité de la VOC il devint une plaque tournante du commerce mondial. Bordé de canaux, de nobles maisons et d'entrepôts l'endroit a gardé son charme d'antan,  même sous la pluie.

delf 2

Les fonctions des corporations sont gravées dans la pierre

delf 4

delf 5

 delf 3

delf 6

delf 7

delf 8

delf 9

delf 10

delf 11

delf 12

delf 13

Cette péniche date de 1893 !

delf 14

delf 15

Le petit chat pleure.

delf 16

delf 18

delf 17

delfshaven 4 photos 1

delf 21

Au bout du môle se dresse le moulin De Distilleerketel, c'est un moulin à grains de 1727 qui a recommencé à tourner grâce à un meunier artisanal. Le moulin est en réfection.

delf 20

delf 22

delf 25

delf 29

delf 27

Maison de l'amiral Piet Hein né à Delfshaven en  1577 il remporta de nombreuses victoires navales sur les flottes espagnoles et portugaises.

delf 23

Au fronton un cheval de mer.

delf 24

Le charme des petites boutiques.

delf 30

Sans nous presser nous avons fait une agréable balade dans ce quartier. Il est l'heure de retourner au métro non sans adresser un petit clin d'oeil à Vincent Van Gogh.

delf 32

A Marcoplein on descend du métro et on a du mal à trouver le tram pour Schiedam, et on n'est pas les seuls, après avoir tourner un moment on comprend : en sortant de la gare c'est à droite et encore à droite. On descend au centre ville à Shiedam station.

Mais ce n'est pas l'endroit où on a pris le bus en début d'après-midi. Qu'importe j'ai le sens de l'orientation et on retrouve assez vite le chemin du camping car. Il ne pleut plus.

Schiedam

schie 3

schie 2

schie4

schie 5   schie 6

schie 8

D'autres camping cars sont arrivés, on est au complet.

schie 7

Il faut faire quelques achats. Au lieu de partir à droite comme cet après midi nous partons à gauche puis encore à gauche et on enjambe le canal pour arriver dans un quartier populaire. 200 m plus bas à gauche on découvre la station de Métro  Parkweg dire qu'elle était si près du camping car !

C'est samedi et notre avant dernière soirée aux Pays Bas on décide de sortir pour peut être manger à l'extérieur. On repart à droite, de nombreux musiciens semblent se diriger vers un endroit précis de la vieille ville, on les suit.

schie 33

schie 34

Un chapiteau a été monté sur une structure flottante au milieu du canal, là des musiciens sont rassemblés, ils semblent répéter.

schie gg 9

Sur une affiche on découvre ce qui se passe.

Tous les ans le troisième samedi de septembre c'est la fête de l'eau et c'est déjà ce qui se tramait hier à Maassluis...

Ce soir à Schiedam l'animation est assurée par les jeunes de l'orchestre symphonique de Rotterdam, excusez du peu !

schied gg 10

En attendant que tout se mette en place on déambule dans le quartier.

schie 32

schie gg 11

P_20170916_173358

schie gg 13 enc

J'aimerai bien voir ces quais en été quand les gens prennent le soleil sur le pas de leur porte.

schie gg 14 enc

 

schie gg 18 enc

 P_20170916_173833 enc

schie gg 12

schie 17

Ici et là les entrepôts disputent l'immobilier aux particuliers.

P_20170916_180733_HDR enc

schie gg 20 enc

schie gg 21

 

P_20170916_175930 enc

 

P_20170916_180247_PN enc

P_20170916_174927

P_20170916_175756

Faire la sieste dans une baignoire en pleine rue je n'y avais encore jamais pensé.

schie 31

schie gg 16 enc

Des notes de musique nous parviennent, nous revenons sur nos pas pour écouter le concert. Une terrasse avec tables et chaises a été dressée sur l'eau on s'y installe et tout en dégustant une bière nous assistons ébahis à ces démontrations musicales et vocales.

Une jeune cantatrice  interprète magistralement "Lascia Chio Pianga" de Frédéric Haendel.

 schie 30

 Puis elle laisse la place à un ténor qui nous envoie du Brel en français.

P_20170916_184352

Il nous sert une interpétation du port d' Amsterdam remise à la sauce port de Schiedam qui me tire les larmes.

L'âme du grand Jacques plane sur les canaux.

A ne pas bouger il ne fait pas chaud sur l'eau et comme nous n'avons pas trouvé de quoi nous restaurer, nous prenons congé. Je regrette de n'avoir pas pensé à enregistrer ces deux morceaux.

schiedam nuit

 Dimanche 17 septembre

On ne peut pas dire que je sois fan de dormir en camping car dans les centres ville mais force est de reconnaître que la nuit a été très calme. On se réveille tard et oh surprise le soleil est déjà haut dans le ciel. On est vite prêts à partir pour Rotterdam.

En m'attendant mon mari donne du pain aux poules d'eau et aux canards.

schie enc 42

Le paysage a une toute autre allure sous le soleil

schiedam enc 41

Notre repérage d'hier n'aura pas été inutile car dix minutes après on est dans le métro.

shciedam enc 40

 *****

A suivre....Au fil de la Meuse à Rotterdam

 

 

 

Posté par champabreiz à 16:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 févr. 18

Au fil de la Meuse aux Pays Bas - Brabant septentrional volet 7

Brabant septentrional  de Beers à Maassluis

On quitte la région du Limbourg pour entrer dans le Brabant septentrional, c'est ici que la Meuse fait le gros dos et  inverse tout à fait son cours en prenant un virage à 45 °puis elle file plein Ouest. Le Rhin (Wall) en néerlandais coule parallèlement à quelques kms au Nord.

 

Mardi 13  septembre

Notre rayon d'action dans le cercle noir.

Numérisation_20180219

Ce matin il fait  beau, j'en profite d'être au camping pour faire lessives et séchage. Vers onze hures on dit au revoir à Luca. Chacun sa route, chacun son chemin. Il descend vers le Sud et nous on file à l'Ouest. Encore quelques jours et nous devrions avoir atteint notre but : voir l'embouchure de la Meuse.

En sortant du camping de Vianen nous n'allons pas bien loin. A Beers on se gare sur le parking de l'église pour déjeuner face au lac. Ensuite on descend les vélos et on tente une sortie, on a pas fait cent mètres qu'un gros bombardier d'eau tout noir déverse sur nous son trop plein, vite retour au camping car où on attend que ça passe. Le vent a vite fait de chasser les nuages. On prend nos K Way et on repart avec l'intention de faire le tour du lac. A gauche on emprunte les pistes 68, 67 et 66.

On longe une réserve naturelle, par endroits on peut y pénétrer en prenant bien soin de refermer les barrières. Ici c'est le paradis des oiseaux et surtout des oies bernaches, il y en a des centaines.

cuijk 2

cuijk 4

cuijk 3

Dans cette réserve il y a aussi des vaches en liberté mieux vaut ne pas trop s'en approcher car elles nous défient du regard et leurs cornes sont bien pointues.

cuijk 5

Par ici il y a peu d'habitations si ce n'est quelques fermes mais comme toujours très propres et accueillantes, salut Marguerite.

cuijk 1

La piste 66 serpente entre le lac et la Meuse

cuijk 10

cuijk 11

On prend la piste 72 que l'on suit jusqu'à Katwijk. Une belle église se dresse fièrement au milieu d'un parc. Dans ce parc on trouve un beau chemin de croix dont les sculptures sont protégées par un petit toit.

cuijk 8

cuijk 6

cuijk 7

Le très gros méandre de la Meuse est là tout près, j'aimerai bien le voir mais une importante zone portuaire l'occupe et nous ne pouvons pas y pénétrer, je suis déçue. Ici et là quelques moulins résistent au milieu des usines.

cuijk 9

On est bientôt en vue de Cuijk et on a retrouvé les bords de Meuse. On découvre qu'on roule sur une ancienne voie romaine, la Via Valentiniana.

cuijk 12

cuijk 13

cuijk 17

cuijk 26

Une autre pancarte nous parle du passé romain d'une ville qui s'appellait alors Ceuclum.

cuijk 15

Le bac se faufile entre les nombreuses péniches qui naviguent sur la Meuse.

cuijk 16

Il y a fête au village, il est encombré de manèges et de barraques foraines. Au pied de l'église il y a un petit musée qui regroupe le produit des fouilles effectuées dans les ruines romaines.

cuijk 14

On admire le tympan de l'église et on fait quelques emplettes dans une boutique toute proche.

cuijk 24cuijk 25

 

Puis on revient à Beers par les pistes 73 et 76. On a fait une belle balade de 25 km en 3 heures et pas une goutte de pluie.

On fait route vers Appeltern où l'on sait trouver une aire pour la nuit. On emprunte de toutes petites routes sur digues, jolies mais pas larges et on a tout le temps d'admirer la Meuse.

Que cherchez-vous, un restaurant, une plage, un camping, une aire de camping car, un bac, un hôtel, un café ? A défaut de comprendre la langue les pictogrammes sont bien utiles.

cuijk 20

L'aire dépend d'un café distant de 200 m et d'un étang de pêche.

cuijk 22

Non loin de là une ferme au toit de chaume abrite des...

cuijk 23

cuijk 19

On est bien là dans la nature face au soleil couchant et pour 5 euros le tout on peut faire les services et prendre une douche. Accès wifi au café.

cuijk 18

Mercredi 14 septembre

Ce matin grand vent, pluie et ciel très noir. Renseignements pris le vent souffle à 50 km/h mais ne forcira pas. Après bien des hésitations on décide de partir. On roule jusqu'à Rossum où la Meuse et le Rhin sont reliés par l'écluse Saint Andries. Les deux fleuves ne sont alors distants que de quelques centaines de mètres.

En cherchant un peu on trouve le parking du stade où on déjeune. Avec ce vent pas question de sortir les vélos c'est à pied que nous partons faire notre promenade digestive. Il ne pleut plus. Des maisons cossues et de beaux parcs ou des vergers bordent la route.

rossum 10

rossum 9

rossum 7

rossum 8

On emprunte la Molenstraat en se doutant bien de ce qu'on va y trouver...

Moulin à vent Vivimus, il date de 1875 et a été restauré récemment. Il est encore en fonction.

rossum 6

rossum 5

A l'angle des rues du Moulin et de la digue du Rhin (ça y est on comprend le néerlandais).

rossum 14

Alors te voilà le Rhin (Waal), tu es drôlement large !

rossum 13

rossum 20

Le vent soufle fort sur le fleuve et les péniches lourdement chargées peinent à remonter face au vent.

rossum 12

rossum 18

Par contre le vent dans le dos c'est plus facile.

rossum 19

On a trouvé un joli poste d'observation. On ne se lasse pas de regarder le trafic qui est très important.

rossum 17

rossum 16

rossum 15

Une péniche entre dans l'écluse St Andries qui permet au Rhin et à la Meuse de communiquer.

rossum 11

Une autre est en attente dans le sens inverse, en arrière plan on voit le Rhin.

rossum 22

On est arrivés à l'écluse.

rossum 21

Il est temps de rentrer au camping car. On a fait une belle balade d'une heure et demie sans une goutte d'eau.

Pour une fois la pause pour ce soir n'est pas bien définie mais il nous faut prendre le bac pour tenter de trouver un camping. Avec le porte à faux c'est juste. On roule jusqu'à Oss. Si on est bien accueillis au camping on nous prend aussi pour des pigeons, 18 euros pour un bout de pré détrempé c'est non !

rossum 1 bis

On roule encore et il se fait tard, 19 heures, la nuit tombe, essayons un autre camping à Zeeland. Les propriétaires sont là mais ont d'autres chats à fouetter, ils nous disent de nous mettre où on veut. Là aussi c'est détrempé et la pluie est de retour. Y'a intérêt à calculer pour ne pas rester embourbés demain matin. On essaye un emplacement mais ça patine sec, je sors les cales de désensablement et  on sort de là au plus vite. Finalement on se pose tout au fond sur les pavés auto-bloquants du chemin. On ne risque pas de gêner quiconque, il n'y a plus qu'un couple de campeurs sur ce terrain. On ne connaît pas le prix de la nuitée mais on n'est plus en état de discuter. J'ai horreur de ces situations. Bon, la nuit porte conseil. On s'endort et la pluie rythme nos ronflements.

Jeudi 15

Il a plu toute la nuit. Il y a de l'eau même sur les pavés et certaines places sur l'herbe sont inondées. J'ai peur qu'on ne puisse pas sortir de là ! On roule sur les pavés et mon chauffeur fait très attention à ne pas mordre sur le côté. Enfin la terre ferme. Je me présente à l'accueil à 9 h pour payer, ils ne sont pas encore levés ! Et on me fait patienter sous la pluie, J'enrage ! La nuitée est à 16.75 euros. Ils y vont fort ! On se tire de là sans regrets. Ne me demandez pas l'adresse même si vous insistez vous ne l'aurez pas (lol).

On retrouve la grand route avec plaisir et on arrive bientôt à Gorinchem. Pour moi c'est dans ce secteur que les deux fleuves se rejoignent vers Woudrichem sur l'autre berge d'après ce que j'ai pu en voir sur ma carte routière mais entre Neuwe Maas, Oude Maas et Bergse Maas j'y perds mon latin.

Peu importe visitons cette ville et essayons de voir si on voit la confluence.

gonr 2

On trouve à se garer sur un parking payant près d'un moulin qui domine un petit canal. On s'approche de l'horodateur mais encore une fois comment ça marche ? Il pleut. Deux femmes s'approchent pour payer leur obole, on entame la conversation en anglais, je voudrai savoir si cet appareil prend mon type de carte bleue, l'appareil est ancien et encombré de buée, difficile d'y lire des instructions ! La pluie redouble, les dames ne se démontent pas et essaient tout ce qu'elles peuvent pour nous aider, finalement c'est moi qui trouve la solution : elles ont la bonne carte pour le parking je leur donne donc l'argent correspondant à notre durée de stationnement et elle sortent pour nous le ticket avec leur carte. Nous les remercions chaleureusement. Encore merci mesdames pour votre gentillesse et votre patience.

gonr 25

Gorinchem a un air de petite Venise avec ses nombreux canaux, son écluse et ses maisons bourgeoises.

Le ciel se dégage.

gonr 5

gonr 3

Nous nous dirigeons  vers le fleuve pour essayer de voir la confluence mais c'est trop loin on ne distingue rien. Voilà qu'on ne sait plus comment appeler cette masse d'eau qui est devant nos yeux et où il y a un intense trafic.

gonr 1

gonr 11

Gorinchem est bordée de remparts, elle a gardé quelques vestiges de son passé avec des bastions et des tours. Ici et là des blasons surmontent de hautes maisons construites dans des rues étroites.

gonrichem 4 photos 1

Au coeur de la cité la place de l'hôtel de ville est accueillante avec ses terrasses et sa fontaine mais la grosse averse qui éclate nous pousse à trouver refuge dans l'office de tourisme tout proche.

gonr 7

L'averse est passée, on déambule dans les rues commerçantes bordées de nombreuses boutiques d'art et de restaurants aux tables bien dressées  qui font face à la rue, c'est une manie d'être en vitrine aux Pays-Bas ?

Avant - hier nous avons vu un chameau, ce matin un éléphant pour un peu on pourrait  croire que nous avons fumé quelque chose d'illicite mais nous ne sommes pas fumeurs.

La faïence de Delft refait son apparition dans les vitrines.

 

gonrichem 4 photos 2

 

gonr 12

Chez ce traiteur on fait quelques achats. Il possède un bel éventail d'ustensiles de cuisine.

gonrichem 2 photos

 Et on prend de l'altitude en grimpant sur les remparts. Autrefois cette porte côté fleuve était l'une des entrées  principales de la ville. Une nouvelle et violente averse  nous fait courir nous mettre à l'abri dans le bastion, les bourrasques de vent poussent la pluie. Il ne fait vraiment pas chaud. On patiente un bon moment en regardant passer les bateaux au loin.

gonr 17

gonr 16

Puis on prend le chemin du retour.

gonr 18

gonr 24

gonr 21

gonr 22

gonr 23

Il est déjà tard mais nous filons vers Alblasserdam qui est plus proche qu'on ne le croyait. Le parking où nous nous étions installés pour une nuit lors de notre premier passage il y a huit ans et qui était gratuit n'existe plus. Désormais il y a une aire payante, 17 euros, avec tous les services y compris douche et wc, EDF, wifi, emplacements délimités, informations touristiques et un gardien bien accueillant. Cette aire  donne sur le petit port et elle est à proximité des commerces. Nous nous garons, mangeons et faisons la sieste car la pluie est incessante, c'est "terrifique !" Bien à l'abri dans notre maison à roulettes on regarde passer les hollandais qui pédalent vaille que vaille au milieu des éléments déchaînés.

albl 3

albl 2

albl 1

Sur les bateaux les guirlandes s'allument, il est l'heure de fermer les volets. Bonne nuit.

Vendredi 16

On ne saurait quitter Alblasserdam sans faire un détour par les moulins de kinderdijk. On les connaît déjà mais comment résister au charme de ce site classé au patrimoine de l'humanité par l'Unesco. Dans la matinée le soleil fait peu à peu son apparition, plus rien à voir avec hier alors on tente, on descend les vélos et on part vers les moulins par les pistes  cyclables.

Un grand arc en ciel nous envoie des ondes positives.

albla 7

albla 6

albla 5

Sur le Lek

albla 4

Je ne me rappelais pas que c'était si loin en vélo ! Enfin nous y voilà. Des bus déchargent des hordes de touristes asiatiques, on se faufile leur laissant en pâture les premiers moulins. Ensuite le calme revient et la magie opère de nouveau et le ciel  distille la lumière idéale pour immortaliser l'instant.

Tiens une pancarte, il n'y a pas de doute, je lis bien encore le nom de Maas même s'il s'est transformé en Nieuwe Maas.

albl 11

 Ah que c'est beau !

albl10

Mettre en grand écran, activer le son et rêver...

 Avec les animaux aucun problème de langage, une caresse suffit.

albl 9
Comme une pierre que l´on jette
Dans l´eau vive d´un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l´eau
Au vent des quatre saisons
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur (Michel Legrand)

albl 8

 On quitte les moulins à regrets en se disant tout de même qu'on a bien de la chance d'être déjà venus sur ce site deux fois dans notre vie et qu'en plus on les a vu sous le soleil !

Retour vers le centre d'Alblasserdam en  longeant de petits canaux. Les maisons néerlandaises et leurs jardinets sont toujours aussi craquants.

albl 16

Et on sait même donner de la couleur à l'habitat collectif !

albl 15

Un dernier petit tour sur le port où une oeuvre d'art symbolise, à mon sens, l'union des deux fleuves Meuse et Rhin.

albl 14

albl 13

Il est midi quand on quitte l'aire d'Alblasserdam après avoir fait les services. Direction Maassluis.

Alors ça y est on touche presque au but, on est presque à l'embouchure de la Meuse. J'ai voulu aller aujourd'hui à Maassluis, le plus à l'Ouest de notre périple de six semaines et terminer notre aventure par Rotterdam dont j'attends beaucoup, mais mon vrai rendez-vous avec la Meuse en fin de course c'est bien à Maassluis que je l'ai. A cette heure là on traverse Rotterdam sans problème et on est vite arrivés à bon port.

Maassluis

La traduction de Maassluis est Meuse (Maas) et écluse (Luis) c'est parlant non ?

maasl 2

Il  y a deux possibilités de stationner à Maassluis, toutes deux le long des quais. L'une à l'Est de la ville à l'embarcadère, l'autre à l'Ouest. C'est celle-ci que nous choisissons. On peut y être trois camping cars. Emplacements délimités et gratuits.

PB Maasluis 1

maasl 4

On s'installe et on déjeune en regardant passer des bateaux de toutes sortes, le trafic est incessant.

maasl 3

Tout à côté une fête semble être en préparation. On se renseigne auprès de notre voisin hollandais qui nous dit que la fête n'est pas pour ce soir même si les tonneaux de bière sont bien présents.

maasl 5

On part donc tranquilles découvrir Maassluis en vélo et le beau temps est toujours de la partie.

maasl 1

Voici une première écluse on peut y voir un pieu où figurent les hauteurs d'eau et celle de la grande crue de 1953 : 3.75 m.

P_20170915_171101

De chaque côté du canal principal il y a de riches demeures et d'anciens entrepôts transformés en habitations, certains ont gardé leur enseigne d'antan.

maasl 10

Ce petit port bien abrité a bien du charme.

maasl 8

maasl 15

maasl 17

Derrière l'écran de ces beaux bâtiments un petit relief masque l'horizon. Quelle surprise en débouchant de l'autre côté ! La ville est construite en contre- bas, pour le coup bien au-dessous du niveau du port. La vie s'y déroule calmement le long d'un canal étroit.

maasl_7__Copier_

On y trouve de nombreux commerces et des terrasses de café accueillantes le tout organisé autour de multiples canaux.

maasl 20 (Copier)

maasl 21 (Copier)

maasl 4 photos 1

maasl 41 (Copier)

 Notre promenade se poursuit en longeant le canal qui file tout droit, on ne sait où, peu importe. Devant les maisons les habitants affichent leur mode de locomotion préférée, vous avez le choix et pourquoi pas plusieurs ?

maasl 34 (Copier)

maasl 36 (Copier)

maasl 35 (Copier)

Notre piste est bientôt coupée par une route importante, nous enjambons le pont et revenons de l'autre côté du canal.

maasl 42

maasl 32 (Copier)

maasl 33 (Copier)

Après avoir fait quelques emplettes dans les jolies boutiques bien achalandées  on roule vers l'église.

maasl 43

A ses pieds un monument symbolise la destruction du quartier suite aux bombardements du 18 mars 1943. Quarante quatre civils y perdirent la vie. Sur le pourtour d'un grand cercle leurs noms sont gravés pour l'éternité.

mass 46

maasl 38 (Copier)

maas 49

Il est temps de rentrer non sans jeter quelques coups d'oeil en arrière, il est si beau ce petit port.

maas 48

maasl 16 (Copier)

maasl 18 (Copier)

De retour au camping car on a la désagréable surprise de voir qu'un véhicule est collé au nôtre. On ne met pas longtemps à trouver le propriétaire, c'est un responsable de l'organisation de la fête. Nous avons beaucoup de mal à comprendre et à nous faire comprendre. Tout compte fait la fête aura bien lieu dès ce soir et ce monsieur veut mettre son camion réfrigérant à notre place et s'il n'obtient pas notre place de toute façon il fera tourner son groupe électrogène. OK. On range, on s'en va sous l'oeil un peu goguenard de nos deux voisins néerlandais. Sachant qu'il y a deux parkings à Maasluis nous ne sommes pas trop contrariés et nous filons nous installer sur le parking de l'embarcadère. On y est seuls et on passe la soirée à regarder le bac faire la navette coupant sans cesse la trajectoire des gros bateaux qui filent sur le fleuve.

Le soir descend...

maasl 54

et la nuit est tombée quand on voit arriver ...nos deux voisins néerlandais sans doute chassés par le bruit de la fête.

maasl 52

Cette nuit ce n'est pas la musique qui me dérange mais la pluie qui est revenue et le bruit incessant des bateaux qui naviguent de jour comme de nuit. J'ai le remède : boules kiès et dodo.

*****

 A suivre la fin de notre périple : Schiedam, Delfshaven, Rotterdam

 

14 févr. 18

Au fil de la Meuse aux Pays Bas -Limbourg -

Le Limbourg de Neer à Vianen au fil de la Meuse

 

Dimanche 11 septembre

C'est une journée radieuse, dès le réveil le ciel est bleu et le soleil réchauffe l'atmosphère.  Nous quittons  Thorn pour Neer, encore un saut de puce tout en suivant le cours de la Meuse qui s'oriente toujours Nord-Est.  J'ai bien étudié la carte de la région qui regroupe toutes les pistes cyclables du coin et que j'ai achetée à l'OT de Thorn, une vraie mine de renseignements et d'innombrables possibilités de balades... Même en courant plus vite que le temps, plus vite  que  le vent, même en cent ans, je n'aurai pas le temps, pas le temps !

J'ai jeté mon dévolu sur Neer, là où la Meuse cesse de vagabonder et de se prendre pour un gigantesque lac. A Neer elle s'assagit et reprend le cours normal d'un fleuve digne de ce nom.

J'ai vu qu'à partir de Neer on peut prendre un bac pour pédaler sur la rive droite jusqu'à Beesel puis traverser vers  Kessel et revenir à Neer après avoir emprunté un autre bac. Une nouvelle forme de croisière (lol). A Neer on trouve à se garer au parking du stade, on descend les vélos et nous voilà partis.

carte Neer Beesel

Quand une pancarte nous indique Molen on sait ce que ça veut dire ! Cette fois c'est un moulin à eau tout différent des autres, sans ailes mais avec une roue à aubes ; tout le quartier est en réfection. Au dessus  de la porte d'entrée, c'est à dire plus haut que 2.50 m une pancarte indique le niveau atteint par l'eau suite au raz de marée de 1953.

"Le raz-de-marée en mer du Nord en 1953 est une catastrophe naturelle  survenue dans le sud-ouest des Pays -Bas la nuit du 31 janvier au 1er février 1953. Les vents d'une violente dépréssion ont causé un rehaussement exceptionnel du niveau de la mer le long de la côte des Pays-Bas. Les conséquences de ce raz de marée furent désastreuses : plus de 1 800 morts, 160 000 hectares de terres inondées, de nombreuses têtes de bétail noyées, et beaucoup de bâtiments détruits ou endommagés. À la suite de cette submersion marine la construction d'un réseau renforcé de digues a été entreprise le long de la côte de la mer du Nord."

beesel

beesel 1

Sur notre chemin un étal de maraîcher expose ses produits en plein air : un euro le kg de tomates ! Je prends et laisse mon obole dans une petite boîte comme il est de coutume par ici.

Arrivés à la marina on découvre qu'il y a une aire de camping cars, très bien, 12 euros les 24 h, emplacements alvéolés face au fleuve, tous services.

beesel 2

Le bac ne cesse de faire la navette entre les deux rives et même s'il n'a que deux passagers à prendre, il n'attend pas d'en avoir plus pour faire sa rotation.

beesel 3

Direction Nord vers Beesel, en chemin se dresse le moulin Drakendoorp.

beesel 4

beesel 6

La Meuse coule paisiblement entre de belles prairies peuplées d'animaux.

beesel 5

A l'entrée du village de Beesel un dragon orne le mur d'une maison.

bessel 8

Et en face il y a une boîte à livres (mais rien en français) elle aussi ornée d'un dragon.

bessel 9

Oh, oh on dirait qu'il y a dragon sous roche par ici. Mais arriverons nous à en savoir plus, la barrière de la langue nous permettra t'elle de comprendre ?

beesel 10

A Beesel c'est jour de marché. On achète un pain tout juste sorti du four et une belle tarte aux fruits, il y a la queue à ce stand.

beesel 11

Kaas ?

beesel 12

Les tables n'attendent plus que les convives. Dommage qu'il soit trop tôt parce qu'on aurait bien déjeuné ici au milieu de la population.

beesel 13

On complète nos provisions par deux bières. Comme il y a un apiculteur et qu'il nous faut du miel, on tente d'entamer la discussion. Bingo, l'apiculteur parle très bien notre langue, lui aussi a vécu chez nous. Et c'est lui qui va nous livrer la légende du Draak ! Ce serait un monstre sorti de la Meuse au niveau du moulin et qui réclamait sa part de chair fraîche pour laisser le reste du village tranquille...

J'ai trouvé un article sur internet mais en anglais, voici la traduction, elle ne parle pas de la légende mais des festivités qui se déroulent tous les 7 ans à Beesel autour de cette histoire.

"Histoire la légende de st. George et le Dragon ont été exécutés dans Beesel depuis 1736. Une fois que tous les sept ans le village entier se trouve impliqué dans la bataille éternelle entre le Bien et mal. Ce qui a commencé comme un jeu court exécuté par un petit groupe s'est développé au fil des ans dans une Reconstitution historique en plein air aimée par 15,000 spectateurs à six occasions pendant le mois d'août. Une production de théâtre mûre avec un contexte riche."

 

 

beesel 16

Le Draak est partout, sur le blason du village, et il sert de  banc imposant au centre du jardin public...

beesel 14

beesel 15

Je suis charmée par ce petit village très accueillant. C'est l'une des belles surprises de notre itinérance à l'écart des grands pôles  touristiques .

beesel 17

Entre Beesel et Kessel on roule au milieu de vergers de pommiers.

beesel 23

 Et on traverse une nouvelle fois la Meuse à Kessel pour reprendre la direction de Neer.

beesel 20

beesel 24

La piste prend un peu d'altitude, on jouit d'une belle vue sur le fleuve.

beesel 19

On récupère le camping car au stade et on vient s'installer à la marina le temps de déjeuner.

beesel 18

Et de déguster la fameuse tarte aux cerises achetée à Beesel, un régal !

beesel 30

Cet après-midi on fait un peu plus de route. Il y a beaucoup de circulation dans Venlo quelques kms plus au Nord on s'arrête à Lomm où on se gare dans une rue près de l'église.

Notre zone d'action en bas à droite

Toute les lignes vertes représentent des pises cyclables, c'est incroyable.

carte lottum

 A nouveau on descend les vélos, c'est bien on fait travailler autant les bras que les jambes dans nos périples ! Piste cyclable jusqu'au bac que nous prenons pour arriver à Lothum. Petite cité réputée pour la culture des roses.

lottum 2

lottum 3

Au centre du village il y a une roseraie que l'on peut visiter moyennant 5 euros mais ce n'est plus la saison de la rose. En pédalant de-ci de-là on trouve encore quelques parcelles  fleuries mais bien peu, ici en mai/juin ce doit être un festival de couleurs et d'odeurs.

lottum 4

lottum 5

lottum

Comme il n'y a pas grand chose à voir je consulte mon plan et j'ai vite fait de trouver une piste qui longe la Meuse, par ici culture d'oeillets d'Inde, d'arbustes et de légumes.

arcen 6

Un sentier nous permet de rejoindre le fleuve juste en face de Arcen où nous prenons à nouveau le bac.

arcen 5

On reprend pied  sur la terre ferme et on roule vers une tour en ruine que nous avons aperçue depuis le fleuve.

arcen 4

arcen 3

Il règne ici une animation toute joviale et familiale. De nombreuses terrasses invitent au farniente et elles sont prises d'assaut car on est dimanche.

arcen 4 photos

arcen 9

arcen 10    arcen 11

Le must : déguster une glace confortablement installés sur les coussins d'une auto rutilante !

arcen 18

Ici et là on retrouve la touche de déco qui me plaît tant dans ces pays nordiques.

arcen 19

arcen 20

Avant de prendre le chemin du retour on passe devant le château de Arcen.

arcen 17

On entre dans la cour et on prend connnaissance du panneau indicateur. La visite à l'air d'être complète : château, jardins, serres...Mais il est déjà trop tard. Une autre fois peut-être...

arcen 16

arcen 15

Le château se mire dans le petit bras d'eau qui longe les fossés.

arcen 13

Un peu plus loin  on fait encore une halte pour voir un autre moulin avec une roue à aubes.

arcen 12

En pédalant bien on est vite revenus à Lomm où le camping car nous attend. Puis on fait route vers Well où le GPS nous a indiqué une possibilité de pause pour la nuit. C'est dans une vaste prairie herbeuse sans rien autour, tout près d'un lac qui n'est accessible qu'après avoir payé une entrée. Il n'y a personne à la caisse. Je téléphone pour prévenir de notre arrivée. Le propriétaire viendra bien tard pour encaisser ses 8 euros. Il nous donnera de la doc sur la région et m'apprendra deux mots de néerlandais : asteblift (s'il vous plaît) et dankewall (merci), je n'ai pas  tout perdu  mais je ne recommanderai pas cette halte.  On y sera seuls et la nuit sera très calme.

A partir de Arcen la Meuse commence à s'orienter doucement vers l'Ouest...

Lundi 12 septembre

Aujourd'hui est un peu particulier car ce soir nous devons retrouver Luca  notre ami camping cariste italien, il descend des pays nordiques pour rentrer chez lui et fait un petit détour pour nous dire bonjour, c'est sympa. Luca on l'a rencontré sur une aire en Bourgogne il y a quatre ans et on est restés en contact, depuis il est venu à la maison l'an passé et là c'est une chance que nos routes se croisent à nouveau. En attendant on va avoir une journée chargée donc on se lève de bonne heure. Il a un peu plu cette nuit mais le soleil danse à nouveau dans le ciel.

Entre Well  et Bergen il y a toute une zone dunaire : Nationaal park de Maasduinen (dunes de Meuse). Une balade nature que nous ferons à pied, rouler dans le sable est mission impossible.

De part et d'autre d'un canal il y a de grands parkings et enjambant le canal un restaurant qui s'intègre bien dans le paysage. Les possibilités de balades sont nombreuses.

dunes

On s'immerge dans ce paysage extraordinaire de dunes, de landes,  bruyères, bouleaux, moutons, plans d'eau où jouent le soleil et les nuages donnant à l'ensemble un petit air de Finlande. Un bac à chaîne permet la traversée du lac. On va passer deux heures dans ce cadre exceptionnel, une vraie immersion nature.

dunes 6

dunes 5

dunes 21

dunes 20

La suite en diaporama, mettre en grand écran, activer la musique.

 

Difficile de quitter cet environnement mais il faut reprendre la route. On longe des champs d'oeillets d'Inde et de cannas. Une ferme propose ses cucurbitacées à la vente .

gennep 5

gennep 4

Petite halte au Lidl de Bergen et route vers Gennep où une aire gratuite nous est dédiée. 5 places près d'une école et tout près du centre historique. C'est parfait. Il est temps de déjeuner.

aire cc gennep panneau

gennep 1

Le ciel se charge en nuages. On part par la piste cyclable contigüe au parking pour visiter Gennep joliment fleuri et décoré. Quelques panneaux nous permettent de comprendre que cette ville était un grand centre de production de céramique.

gennep 3

gennep 8

Tout autour d'un hôtel de ville ancien une place commerçante ouvre ses cafés et ses boutiques. C'est frustrant de ne pas avoir d'infos en français !

gennep 9

genepp 10

A Gennep on est les bienvenus et ce ne sont pas les possibilités de poser nos fesses qui manquent.

genepp 12

genepp 13

Juste derrière l'ancien hôtel de ville un drôle de bâtiment moderne nous interpelle.

genepp 15

C'est l'actuel hôtel de ville, ultra moderne. Sur la place une fontaine gazouille, un peu partout des mosaïques naïves racontent l'histoire de la ville. Nous nous penchons de plus près sur elles quand arrive un monsieur qui spontanément et en français se propose de nous raconter l'histoire de l'industrie céramique du lieu. Un grand merci Johnn pour votre éclairage.

genepp 14

genepp 16

genepp 17

Bateaux, poissons, accordéons, moulins, fruits, animaux, école, papillons, foot, tout est représenté dans ce joli livre d'images. Une petite compilation ?

On s'arrache à cette contemplation pour pédaler dans les environs, comme  souvent un peu au hasard. Comme souvent voilà la pluie, une église est ouverte on y entre le temps que passe l'averse. J'ai compris qu'aux Pays Bas c'est un peu comme en Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jour. C'est sûrement pour cela que je me sens un peu comme chez moi dans ce pays.

On ne peut pas pénétrer dans le choeur qui est protégé par une porte vitrée, dommage car elle a l'air d'être très richement décorée cette église.

226_0789

 Elle est aussi pourvue de beaux vitraux contemporains

226_0784

226_0787

226_0791

L'averse est passée mais on préfère ne pas s'éloigner du centre ville où nos roues nous ramènent.

genepp 4 photos

genepp 20

On a rendez-vous avec Luca à Vianen au camping Ons Plekske. Pas facile à trouver le GPS ne nous mène pas à l'adresse, enfin après avoir tourné un bon moment nous y voici.

Camping très bien, très propre, 13 euros la nuitée. Douches chaudes gratuites, salle de réunion, possibilité de faire lessive et séchage pour quelques euros, c'est la patronne qui met les appareils en marche et qui fournit la lessive. Internet haut débit. Sol bien stabilisé. Je recommande.

https://www.campercontact.com/nl/nederland/noord-brabant/cuijk/25035/camperplaats-ons-plekske.aspx?fromsso=1

Et voilà notre camping car garé près de la Strada de Luca qui n'aime pas être pris en photo. Belles retrouvailles, plein de choses à se dire pour fêter ça on débouche le Champagne. On passe une excellente soirée.

gennep 19

*****

A suivre Au fil de la Meuse aux Pays-Bas -Brabant septentrional

Posté par champabreiz à 16:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
10 févr. 18

Au fil de la Meuse aux Pays Bas - Thorn - Wessem - Stevensweert

Nous quittons donc Maastricht avant midi sous la pluie. Un petit arrêt à Lanaken à la boucherie, c'est là que je m'aperçois que Lanaken est en Belgique ! Nous jouons à saute frontières sans nous en rendre compte. Ce dont je m'aperçois aussi c'est que nous ne sommes plus en territoire francophone et que pour les achats ce n'est pas évident, comme dans cette boucherie où pour acheter un filet mignon de porc et dire combien on en veut c'est compliqué mais avec un peu de patience on y arrive. On fait route vers Thorn distant de 40 km, on sait que là-bas il y a une aire de camping car (sans services).

Les rues de Thorn habillées de noirs pavés luisants de pluie qui contrastent avec la blancheur des maisons sont désertes. On trouve sans difficulté l'aire de camping car bien indiquée. Elle est situé entre le village et la Meuse.  Il nous en coûte 2.50 euros de 9 h à  18 h et c'est gratuit la nuit.

thorn 24

thorn 17

thorn 27

 Etant donné la météo on s'accorde une petite sieste puis vers 16 h, profitant d'une accalmie de la pluie nous partons vers le centre du village à la recherche de l'office de tourisme (vvv).

En arrivant, en passant devant cette maison j'ai été très surprise de voir cet étalage de cucurbitacées. On est le 8 septembre Halloween ce n'est pas encore pour tout de suite.

thorn 40

Il n'y a pas un chat dans les rues mais une biquette ; en bronze. Le village est joli, il a du charme même sous la pluie. Les rues sont faites de galets et de pavés, de temps un autre le pavage représente une image. Les fenêtres sont fleuries, tout est propret. Des couronnes clouées aux portes souhaitent la bienvenue.

thorn 4 photos 1

thorn 4 photos 2

Devant l'office de tourisme un pavage représente un aigle impérial.

thorn 12

Un peu plus loin c'est un trèfle.

thorn 13

On voudrait visiter la basilique mais des obsèques s'y déroulent, on remet ça à plus tard.

Surprise, la préposée à l'office de tourisme parle très bien français car elle a vécu quelques années chez nous.  Nous avons un bel échange et grâce à cela nous avons maintenant de bonnes bases pour continuer la découverte de la région.

thorn 10

thorn 14

thorn 16

thorn 18

 Au hasard des rues je photographie les couronnes de portes, elles sont vraiment originales.

double page déocs portes thorn

  thorn 4 photos 3

thorn 23

thorn 25

Dans la rue où est garé le camping car il y a une bien belle fontaine surmontée de flûtistes. Les flûtistes doivent avoir un rapport avec la ville car j'en ai déjà vu sur un vitrail dans l'office de tourisme.

226_0388

Elle m'inspirera ce scrap :

scrap défi palette janv 2017

On descend jusqu'à la Meuse. Il y a là une belle marina mais tout aussi déserte que le village, l'arrière saison est bel et bien là. Il pleut à nouveau. En soirée deux autres camping cars nous rejoignent, aucun français. Des policiers en voiture viennent tourner sur le parking, très bien on se sent en sécurité.

 Samedi 9 septembre

A minuit la pluie a joué des claquettes sur le toit au point que j'ai mis des boules Quiès mais ce matin le temps est clair. Hier à l'office de tourisme on nous a proposé de faire une croisière sur la Meuse. Comme on était pas sûrs de la météo on a remis notre décision à aujourd'hui. On est tentés, on remonte à l'office de tourisme pour acheter les places que l'on peut tout aussi bien prendre sur le bateau. Le soleil donne une touche toute nouvelle à la petite cité qui éclate de blancheur.

thorn 30

thorn 34

Un automobile club allemand expose une belle collection de véhicules anciens devant l'OT.

thorn 36

A L'OT on ne retrouve pas notre charmante hôtesse de la veille mais un monsieur pas très sympa et qui ne parle pas un traître mot de la langue de Molière ! Pour acheter les deux tickets de croisière on...galère. Munis de nos sésames on revient vers la marina où le bateau nous attend déjà. Pour ce qu'on a compris la croisière démarre à midi et se termine vers 17 h. Les passagers sont peu nombreux, des habitués si j'en juge par leur aisance, venus là pour passer un moment de détente. On s'installe en cabine et on commande une bière. Le bateau navigue à faible allure. Sur les berges de nombreuses marinas, des campings les pieds dans l'eau, des gravières. Quelques bateaux croisent dans notre sillage.  Dans cette zone qui s'étend de  Maaseik à Roermond   la Meuse s'étale en un immense lac où affleurent îles et presqu'îles, un beau coin de nature. Le ciel s'assombrit de nouveau. Le bateau s'approche d'un ponton et s'arrête, aucune info. Les voisins enchaînent tournées de bière sur tournées de bière. On reste là une bonne demie heure  dans ce village que j'identifierai plus tard comme étant Wessem avant de reprendre notre croisière .

croisière 7

croisière 6

Des chevaux de race Fjord paissent sur les berges ils nettoient naturellement le terrain.

croisière 5

D'énormes machines extraient sable et gravier

croisière 2

croisière 4

Enfin on accoste à Stevensweert. On doit être abonnés aux villages fantômes. Nous qui comptions manger au restaurant tout est fermé. On dégotte tout de même une boulangerie où on achète deux quiches et une bouteille d'eau. Il est treize heure trente.

croisière 18

Eglise Sint Stefan

croisière 1

Voilà qui s'appelle avoir pignons sur rue.

croisière 11

 

croisière 10

On déambule vers la marina, il semble qu'il n'y ai pas grand chose à voir ici.

croisière 9

croisières 8

La déception pointe. Un petit resto contigu à un mini golf est ouvert. On va se réconforter devant une assiette. Oh surprise la plupart des passagers du bateau sont là. Je vois passer des assiettes gargantuesques. Pour nous ce sera fricandelles, frites. Très bien. Un peu rassérénés nous reprenons notre promenade. On découvre un ancien bastion mais sans explications il n'y a pas d'intérêt.

croisière 15

croisière 17

croisière 16

 En flânant on passe devant une ancienne laiterie et devant une statue dédiée aux tourbiers.

croisière 12

croisière 13

On tue le temps comme on peut, on n'est pas en retard pour reprendre le bateau. Le voici qui accoste.

croisière 21

Il y a plus de passagers que ce matin et un orchestre a investit la cabine.  On voyage dehors. " Les Fridas houm papa" ce n'est pas pour nous. Nos voisins du matin sont toujours attablés, bières et pâtisseries, quelle santé !

La Meuse

On l'aura eue notre croisière...

croisière 20

Ce petit pont bleu et blanc annonce notre arrivée à Thorn, le retour a été plus rapide que l'aller.

croisière 19

Tout près de l'aire de camping car il y a un complexe hôtelier construit autour d'un ancien moulin.

thorn 41

Il est encore trop tôt pour s'enfermer alors on descend les vélos et on s'engouffre dans la première piste cyclable venue, la 33. Elle nous mène à Wessem, là où le bateau s'est arrêté une demie-heure ce matin. En vélo on y arrive en 20 minutes.

Un beau bronze en hommage à l'élevage

thorn 40

Le soleil se couche déjà sur la marina de Thorn.

thorn 43

En bref on a bien aimé Thorn mais je déconseille la croisière sur la Meuse, à mon sens c'est du temps et de l'argent  perdus. Estimons nous heureux il n'a pas plu !

*****

Posté par champabreiz à 15:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 févr. 18

Au fil de la Meuse aux Pays-Bas - Maastricht -

 

carte 12 jours au pays bas

Voilà quatre semaines exactement que nous sommes partis, nous avons encore deux semaines devant nous pour boucler notre projet : suivre la Meuse de sa source à son embouchure. Ce devrait être faisable.

Nous quittons la Belgique pour entrer sur le territoire des Pays-bas. Adieu Blégny mine, bonjour Maastricht. Une cinquantaine de kms séparent les deux villes. Nous allons découvrir l'Est des Pays Bas. Nous entrons dans la province du Limbourg.

Je me souviens qu'à l'abbaye de Maredsous (en Belgique) notre guide nous avait dit que tous les noms de villes qui comportaient tricht ou trecht dans leur nom signifiaient qu'à l'origine il y a avait un gué, Utrecht, Dordrecht, Maastricht...

 

              Maastricht

Jeudi 7 septembre

Maastricht...La Meuse a désormais pris le nom de Maas, nous la suivrons jusqu'à Rotterdam pendant 12 jours. Gué sur la Meuse nous voilà !

On a vite fait de parcourir nos cinquante km sous un ciel mi-figue mi-raisin. On est très étonnés de traverser la ville sans encombre, le périphérique semble même presque désert alors qu'il est presque midi. Au Nord de Maastricht près de Lanaken, il y a une grande aire pour les camping cars, 100 places, 15 euros pour 24 h paiement par CB à l'horodateur. On est dans la nature devant un bras d'eau. Des fleurs, des oiseaux, le calme, des emplacements bien pensés, la possibilité de faire les vidanges et même un petit kiosque avec des infos touristiques. Un petit paradis.

On expédie vite fait notre déjeuner et fidèles à nos habitudes nous enfourchons nos  destriers pour aller visiter la ville qui par les pistes cyclables est distante de 3 km.

maas_65__Copier_

Je n'ai aucune info sur Maastricht, dans mon imaginiare ce doit être une ville moderne bardée d'immeubles disign. Je me trompe totalement.

N'ayant pas encore de plan en main nous nous dirigeons au pif vers le centre historique. Le fait de pouvoir rouler en toute sécurité sur les pistes qui nous sont dédiées nous rassure.

Les clochers de Maastricht

maas 80 (Copier)

Plan du centre ville

plan de Maastricht

Certaines sections étant piétonnes on pousse nos vélos, respectant le plan de circulation local tout en admirant l'architecture. Le premier resto rencontré est un resto italien (lol).

maas 1maas 3

On débouche bientôt sur une grande place animée occupée par un bâtiment imposant, le stadhuis, hôtel de ville en français.

maas 2

Puis en suivant les indications VVV (office de tourisme) nous voici devant une vieille bâtisse qui fut un tribunal gothique construit entre le XV ème et le XVI ème siècle. Je m'y procure un plan en français (1.60 euro) mais même avec ce document en main il s'avère difficile de rouler et de lire les pancartes écrites en néerlandais. On découvre donc les choses en allant, au feeling.

maastricht vvv

maas 43

Nous voici sur une autre place bordée de terrasses et de parasols rouges qui tranchent sur la blancheur d'un édifice religieux construit à la fin du XIII ème siècle. Cette église a été entièrement restaurée en 2006 et réaménagée en...librairie et quelle librairie ! Dommage qu'il n'y ai pas un seul ouvrage en français.

maas12

 

 

 

 

 

 La cafétéria est installée dans le choeur sous de magnifiques peintures du XIIIème siècle.

mass 7

maas 8      maas 7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques dames hautes en couleurs

maas 6

 

 

 

 

 

 terrasse exotique dans "Mosae forum"

maas 12

Quelques rues plus loin une nouvelle place, place Henric van Veldekeplein fermée par de puissants bâtiments. La Sint Janskerk et sa tour rouge haute de 70 mètres étonnent. Plus trappue la basilique Sint Servais et ses tours romanes lui font pendant.

maas 11

sint janskerk

le chevet de Sint Servais

mass 9

Avant d'aller plus loin on salue d'étranges musiciens.

maas 17

maastricht musiciens

Pénétrons dans  Sint Janskerk. Peintures murales, consoles sculptées et pierres tombales sont magnifiques.

 maas 18

maas 19

maas 20

et l'orgue est imposant

maas 27

 mass 20 La cour d'un béguinage

maas 22

Porche de la basilique Saint Servais, il est daté du XIIIème et est unique aux Pays Bas.

maas 24

Armoiries au dessus d'une porte

maas 23

L'entrée de l'église et du trésor sont payants. Nous ne visiterons pas c'est peut-être un tort car ce que j'en aperçois au travers d'une vitre me semble très intéressant mais il faut bien faire des choix.

maas 32

maas 31

 Dans le même secteur

maas 10

 maastricht quartier basilique

Bronzes sur la façade du Grand Theater Café

maas 57 

L'art est au coin des rues où nous prenons plaisir à nous perdre.

maas 29

maas 30

maastricht gd duché

 A Masstricht il n'est pas rare de voir des devises de frontons ou des enseignes écrites en français. Nous marquons un temps d'arrêt devant le...

maas 36

 mass 35

Les terrasses sont nombreuses, j'ai aimé celle-ci blottie sous cet oratoire.

mass 39

maas 38

Rue typique et commerçante, à gauche encore une enseigne en français : "Il y a".

maas 37

Au détour d'une rue apparaît une imposante silhouette flanquée de deux tours. C'est quoi ? Un château ? Non, c'est la basilque Notre-Dame, en néerlandais Onze Lieve Vrouwebasiliek, vous comprendrez que j'ai du mal à décoder les pancartes !

maas 28

La basilique Notre-Dame  était au XIIIème siècle le centre névralgique de la ville, elle a été bâtie avant les remparts et construite avant l'an mille. Son intérieur est sombre mais elle récèle des merveilles. Elle possède deux cryptes et son choeur roman est réparti sur deux étages.

Visite

mettre en grand écran et activer le son

  

Il est temps de rentrer au camping car mais avant il faut encore faire des provisions. Quelques tours de roues suplémentaires nous mènent au Lidl de Lanaken à environ 2 km de l'aire de camping car.

maas 5

Vendredi 8 septembre

La nuit a été très calme. On veut poursuivre notre découverte de Maastricht et être rentrés avant 11 h 30 car on ne veut pas payer une journée suplémentaire on est donc vite prêts. Avantage sur hier, on sait par où passer.

maas 4

Ce matin on veut voir la rive droite de Maastricht et son quartier Céramique dont le nom m'interpelle. Mur peint dans une courbe de Maasboulevard.

maas 64

Le temps est très maussade  et il y a du vent. Le pont ST Servaasbrug est en vue. Il a remplacé au XIIIème siècle le pont romain de jadis et jusqu'au XIX ème il fut le seul pont à relier les deux rives de la ville.

maas 63

La circulation cycliste est dense sur le pont mais j'aime bien l'idée de pédaler au milieu des néerlandais par contre il faut faire attention car eux, ils sont grands, ont de grands vélos  et ils foncent et tout ça sans casque. Par Wycker Brugsraat et Stationsstraat on file tout droit vers la gare au milieu de beaux quartiers XIXème. Le parvis de la gare est en travaux. Et si on prenait un train pour Gouda ? Gouda au moins tout le monde le prononce de la même façon parce qu'à côté Den Haag vous savez ce que c'est ?(moi oui) . Ici embarquer les vélos n'est pas un problème mais ce sera pour une autre fois.

226_0345

Une église nous ouvre ses portes c'est l'église Saint Martin dans le quartier Wyck, nous y verrons des vitraux ultra modernes mais impossible d'en savoir plus. Les infos en français ne sont pas légion aux Pays-Bas et c'est bien dommage.

maastricht st martin

226_0339

On retrouve la piste qui nous mène vers le Sud et le quartier Céramique que je trouve sans intérêt.

Quelques vestiges des anciens remparts offrent une belle fenêtre sur le quartier historique et le fleuve.

maas 62

En arrière plan l'arche de la passerelle Hoeg Brögk.

maas 69

"Plein 1992"  aligne sa modernité sans qu'on y comprenne grand chose.

maas 67

maas 68

Un peu plus loin Bonnefanten museum dresse son ogive vers le ciel.

maas 66

Le ciel s'obscurcit dangeureusement. Ce quartier ne nous branche pas. On emprunte l'ascenceur de Hoeg Brögk, une passerelle sur la Meuse qui relie les deux rives. L'ascenceur est si grand qu'on y tient tous les deux avec nos vélos.

C'est sombre

mass 52

De l'autre côté on arrive directement dans les jardins de Helpoort (la porte de l'Enfer) un très ancien quartier bordé par les remparts.

maas 79

maas 78

Quelle surprise de trouver ici une statue de d'Artagnan !

maas 77

J'ignorai qu'il était mort ici même le 25 juin 1673 lors de la guerre de Hollande.

maas 76

On entre à nouveau dans la vieille ville, encore des rues, encore des places mais c'est déjà comme si le charme n'agissait plus. Il faut dire que la pluie menace et que l'heure tourne.

maastricht place mur peint fin

Aller, retour au camping car fissa car les gouttes commencent à tomber.

maas 72

 

J'ai eu un vrai coup de coeur pour Maastricht, une ville facile à vivre et à découvrir comme pour bien d'autres j'aimerai y revenir et l'explorer plus avant.

*****

 

 

Posté par champabreiz à 15:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
14 janv. 18

Au fil de la Meuse en Belgique

 

 

Pour une balade au fil de la Meuse, c'est une balade ! Rien que pour la partie française : les départements de la Meuse et celui des Ardennes nous avons mis 22 jours ! Un train de sénateur ? Non un train de retraités qui prennent leur temps et surtout le temps de vivre. Qu'est-ce que ça fait du bien. 

En ce vendredi 1er septembre nous quittons donc la France pour entrer en Belgique sous un ciel bien gris. On ne regrette pas de ne pas avoir pédalé de Givet à Dinan car une partie de ce tracé se fait sur la route et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle est fréquentée et pas très large.

Je suis toujours sous le charme des falaises qui tombent dans le fleuve. Notre route croise celle d'une péniche et bientôt nous débouchons sur Dinant !

dinant 3

dinant 4

Dinant

dinant 5

La grisaille s'estompe et fait place au soleil, merci d'avoir peint Dinant en bleu pour nous ! On aurait pu se garer à la citadelle mais c'est loin du centre ville à moins de prendre le téléphérique. On se rabat sur le camping, lui aussi éloigné du centre ville mais en bord de Meuse, en bord de route aussi d'ailleurs. 17 euros sans service c'est raide ! Mais on peut y rester jusqu'au lendemain après-midi. Les douches sont payantes, il faudra aussi qu'en dehors de France on s'habitue à ça mais l'eau est chaude, bien pour la toilette, la vaisselle et la lessive.

dinant 2

Dans l'après midi pour rejoindre le centre ville nous prenons le bus qui passe devant le camping. 2,5 km plus tard on est au pied de la basilique. On traverse le pont pour aller à l'office de tourisme non sans nous extasier devant les saxophones qui décorent le pont. Dinant est la patrie de Monsieur Saxe l'inventeur du célèbre instrument de musique : le saxophone. Tout à côté du pont on passe devant la statue de Charles de Gaulle qui fut blessé ici pendant la première guerre mondiale. Cette statue je ne la trouve pas très réussie dans ses proportions...

 La Meuse

dinant 3 bis

A pied nous sortons un peu de la ville, rive gauche de la Meuse pour monter vers la maison Leffe, on a une belle vue sur la vieille ville. Le soleil disparaît aussi vite qu'il était venu et fait place à de lourds nuages. Vite on redescend en ville. La pluie arrive, on trouve refuge dans la basilique qu'on prend le temps de visiter. Il y a de magnifiques vitraux. Je prends une chaise et je les contemple.

Ensuite nous flânons dans les rues, le ciel lâche encore quelques larmes. Dans les vitrines couques, chocolats et bières en tout genre se font concurrence

Les couques sont une spécialité pâtissière de Dinant, on en trouve de toutes formes mais il paraît quelles sont si dures qu'on pourrait y laisser son dentier ! Mieux vaut les offrir comme déco.

dinant 2 bis

De nouveau pris sous une grosse averse on trouve refuge dans l'hôtel de ville. On a tout le loisir d'admirer la place qui doit être agréable à fréquenter par beau temps. Etant donné la météo on ne poursuit pas notre découverte de la ville, on fait demi tour en suivant les pas de Gershwin et autres musiciens célèbres.

dinant 1 bis

Ils nous conduisent à la maison natale de Monsieur Saxe, l'inventeur du saxophone. La visite est instructive et prouve le génie de l'homme, avant le saxo il y a eu de drôles de tuyaux !!!

Mon musicien de mari en compagnie de Monsieur Saxe

dinant 4 bis

Petite balade Dinantaise en musique

Mettre le son et agrandir l'image

   

Le temps s'est éclairci et nous rentrons à pied au camping en suivant le fleuve. On fini l'après-midi au bord de l'eau.

dinant 32

*****

Samedi 2 septembre

Eternelle grisaille du petit matin. Pourtant la fenêtre météo est bonne pour aujourd'hui. Nous tentons donc une sortie par le Ravel (voie verte Belge) pour aller jusqu'à Annevoie. Du camping on roule vers Dinan, on passe la Meuse par le barrage  et on reprend la direction du Nord. Premier arrêt à Bouvignes pour voir la maison espagnole, elle se visite. L'église n'est pas ouverte dommage. Sur les hauteurs le château de Crèvecoeur a sûrement beaucoup de choses à raconter. Le temps se maintient. De ci de là aux abords des villages se trouvent au bord de l'eau des parcs formidables, il doit faire bon pique-niquer là en famille. Houx est à l'horizon dominé par les ruines du château de Poilvache puis viennent Ahnée, Yvoir et ses belles maisons, Hun et sa petite église et enfin Annevoie où on fait demi-tour pour revenir sur nos pas. A/R 24 km.

Vous me suivez ?

 moi

cliquez sur le titre et vous saurez tout de cette sortie

On est à peine rentrés au camping que retenti un énorme coup de tonnerre, un seul  suivi d'une grosse averse, on est rentrés à temps !

On quitte Dinant pour rejoindre Annevoie où nous avons décidé de visiter les jardins.

 Les Jardins d'Annevoie sont les seuls jardins d'eau en Belgique. Ils figurent parmi les plus beaux d'Europe.  Ces jardins d'eau du XVIIIe siècle sont classés Patrimoine majeur de Wallonie.

On peut stationner sur le parking attenant et y rester la nuit, il suffit de s'acquitter de 1.25 euros, il faut savoir jouer le jeu si l'on veut que ce parking reste à notre disposition.

Découvrez en vous baladant des allées à perte de vue, des dizaines de cascades d'eau et de fontaines, des bassins, des étangs où se mire un beau château et des rangées symétriques d'arbres majestueux.

Un cadre bucolique à souhait où les mariés du coin viennent immortaliser sur la pellicule les souvenirs de leurs noces.

 

scrap annevoie 1 (Copier)

scrap annevoie 3 (Copier)

scrap annevoie 2 (Copier)

                  ------------

 Dimanche 3 septembre

La nuit a été calme et le soleil a vite chassé la brume matinale. On fait route vers l'abbaye de Maredsous qui n'est distante que de 10 km. Par de petites routes sinueuses et étroites nous arrivons dans la vallée de la Molignée très boisée. Le calme règne sur les parkings alentour d'un grand vaisseau de pierre grise. Maredsous dresse fièrement ses deux tours. Peu de voitures, sans doute celles des personnes qui assistent à l'office. Nous allons tout de même nous garer au plus loin avant de revenir vers l'abbaye.

L'église abbatiale a été construite au XIXème siècle en seulement 10 ans dans le style gothique primaire. Proportions 75 mètres de long pour 28 de large. La règle qui y prédomine est celle de saint Benoît. Entrons.

La nef

maredsous 4

Saint Benoît

maredsous 3

L'intérieur est sombre mais petit à petit les  yeux s'habituent à la pénombre. Cette église regorge de chapelles, presque vingt, de nombreux autels, de somptueux vitraux, des statues dévoilant un patrimoine religieux d'exception. Le temps nous manque pour tout voir, il faudrait consacrer à ce lieu une bonne demie journée pour bien faire connaissance.

Les vitraux

225_9907

maredsous vitraux

Mais l'abbaye de Maredsous c'est aussi un lieu de rendez-vous dominical pour les gens du coin. Dès la fin de la matinée on voit les parkings se remplir à vue d'oeil. Les gens se pressent vers les lieux de restauration qui se transforment en fourmilière, c'est impressionnant ! Une boutique met  à l'honneur les produits de l'abbaye : fromage, bière et pain qui partent...comme des petits pains. Nous optons pour une pizza au Maredsous arrosée d'une bière de...Maredsous. Les fromages sont fabriqués en France mais affinés ici.

la foule commence  à prendre possession des lieux.

maredsous 8

maredsous 7

maredsous 10

En début d'après-midi on opte pour la visite de l'abbaye. Là encore on est surpris par le nombre de personnes qui partagent la visite avec nous. De plus il y a deux visites simultanées, l'une en français, l'autre en flamand. Pour chacune d'elle nous sommes environ une trentaine ! On a la chance d'avoir un très bon guide qui fut professeur au collège de l'abbaye, un homme érudit, passionnant qui sait nous tenir en haleine pendant deux heures que nous ne voyons pas passer.

et encore...et si peu de ce qu'il y a à voir...

 maredesous 1

 

Nous retiendrons de cette abbaye qu'elle est un grand centre religieux mais aussi une grande entreprise. En fin d'après-midi les voitures quittent le lieu et bientôt ne restent sur le parking qu'un camping car italien et le nôtre. La quiétude revient et le beau temps étant de la partie nous en profitons pour lire dehors.

cc abbaye maredsous

-----

 Lundi. Pour débuter cette nouvelle semaine on fait route vers Namur. Le ciel est très très gris. Beaucoup de travaux dans le centre historique, pour une fois merci au GPS qui nous mène direct à l'endroit où les camping cars peuvent se garer, faire les vidanges et passer la nuit. Cet endroit, s'il a le mérite d'exister n'est vraiment pas glamour. Mon humeur est assortie à celle du ciel. Je n'ai pas envie de visiter une ville si belle soit-elle sous la grisaille, pour les photos ce n'est pas le top. On insiste pas et on quitte Namur. Il est bientôt temps de trouver un endroit pour la pause déjeuner. Nous nous arrêtons à Huy sur un parking en bord de Meuse. Le ciel reste bâché. On descend tout de même les vélos et on pédale jusqu'à Andenne où se trouve une très belle église romane dont la toiture est en cours de réfection donc pas visitable.

225_9953

La pluie nous rattrape. On a vite fait de parcourir en sens inverse les 5 kms qui nous séparent du camping car. Ce n'est pas aujourd'hui qu'on battra des records de distance en vélo. Décidément cette journée est bien morose. Que faire ? On décide de rouler jusqu'à Blégny mine  où l'on sait pouvoir passer la nuit. Passé Liège, il y a un certain relief, ça ressemble un peu au bocage Normand. Une fois garés on fait un tour sur le carreau de la mine et on va chercher de la doc. Il y a même une boîte à livres ce qui me permet de faire un échange, je profite du fait que nous soyons en Belgique francophone, après il me sera impossible de trouver des livres en français.

225_9958

225_9962

225_9964

225_9965

En conclusion : voilà le genre de journée que je n'aime pas, une journée pour rien, pas de visite, peu d'activité. Espérons que les jours à venir seront meilleurs car sinon le voyage pourrait tourner court.

225_9974

Bonne nuit

-----

 Mardi. Grand bleu, quel contraste avec hier !

blé 7

Ce matin pas de précipitation, on reste sur place. Mon mari va aller visiter la mine classée  au patrimoine mondial de l'Unesco. Pas moi, je suis claustrophobe. On est en fin  de saison estivale et mon mari sera le SEUL visiteur. Il peut tout à loisir dialoguer avec son guide et prendre des photos.

blé 6

blé 2

blé 3

blé 4

blé 5

blé 8

C'est sa première visite de mine et il sort assez impressionné. Moi je suis contente de le revoir car il a tout de même été parti deux heures !

Pour en savoir plus : http://www.blegnymine.be/.

Le guide dit que les seuls camping caristes à visiter sont ... les français. Les autres profitent de la gratuité du site et s'en vont sans plus de manière alors qu'il y a sur place café, restaurant, boutique. Il est donc question de rendre le site payant. Et oui !

Après avoir demandé si on pouvait rester la journée et acheté une carte du coin on part faire une petite rando dans les alentours.

Mine de Blégny/Tombleur/Mortier/Mine de Blégny

le 1 er rond-point rend hommage à un mineur local

blé 18

Les maisons du village de Tombleur sont très coquettes et même si je ne comprends pas  tout de cette affiche, j'en saisi au moins le sens général.

blé 11

blé 10

La campagne est belle et valonnée, ça me ramène toujours à cette impression d'être en Normandie.

blé 9

Vallons, chemins creux, passage de petits cours d'eau qui murmurent sous les frondaisons, petites grimpettes alternent, c'est très agréable.

Bientôt le château de Cortils  de dresse devant nous, il est en pleine renaissance.

blé 17

blé 16

Ici on fait encore des gerbes à l'ancienne, dressées de la même manière que les panneaux (lol).

blé 14blé 15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

blé 13

La mine n'est jamais bien loin, d'ici on voit bien son terril végétalisé.

blé21

blé 20

blé19

Après deux heures et demies de balade nous voici revenus à notre point de départ.

blé 1

-----

Mercredi. On est réveillés par de forts coups de vent ! Comme lui, je souffle car je n'aime pas le vent. On a prévu d'aller visiter Liège. Sur les conseils d'un camping cariste Belge, Christian que je remercie pour son aide, nous nous garons le long d'un boulevard qui jouxte le fleuve.

liège enc 4

 

Liège

annonce liège (Copier)

 

Ah quel bonheur que cette ville ! Je m'y suis sentie instantanément bien. Vivante mais pas grouillante, pleine d'humour et de gens sympas qui prennent le temps de parler, même aux étrangers que nous sommes. Que de belles découvertes en une journée. Mais que cette journée a passé trop vite, il nous faudra revenir pour encore musarder, se perdre et passer le pont pour explorer l'autre rive. Ca va être difficile de faire un condensé...

Le centre ville historique est un peu loin mais qu'importe nous avons le temps et le ciel passe du gris au bleu sans lâcher d'eau.

Liège, une ville à vous mettre la tête à l'envers même si vous n'êtes pas  sportif !

Athénée royal liège

En longeant le quai le premier bâtiment qui s'offre à notre regard est d'un rouge éclatant, les murs sont percés d'innombrables fenêtres et de drôles de têtes grotesques rehaussent encore le décor, c'est le Grand Curtis en référence à Jean Curtis  célèbre munitionnaire liégeois qui se fit construire ce palais. Terminé au début du XVII ème siècle il abrite désormais un très riche musée.

liège enc 9

liège enc 15

Quelques oeuvres modernes se trouvent à l'extérieur comme ce beau siège...rouge !

liège enc 39

Une petite ruelle nous mène vers une grande place dominée par les tours...rouges et blanches d'une grande église. Une collégiale en fait, la collégiale Saint Barthélemy. Elle est de style roman mais son intérieur de style baroque date du XVIII ème.

scrap collégiale st barthélemy

liège enc 12

L'entrée est payante mais ça vaut franchement le détour ,ne serait-ce que pour voir les fabuleux fonts baptismaux  du début du XII ème, véritable chef-d'oeuvre d'orfévrerie ils sont considérés comme une des sept merveilles de Belgique.

 

 Les fonts baptismaux

liège enc 14

 

liège enc 25

liège enc 26

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De beaux hôtels particuliers, des maisons de marchands ou de négociants bordent les rues que nous suivons. De-ci de-là les corporatismes s'affichent sur les demeures sous forme de fronton.

 

liège enc 23

 

 

 

226_0151

Après avoir admiré la façade de l'ancienne église Notre Dame de l'Immaculée Conception il est midi .

 Il est temps de penser aux nourritures terrestres. J'entre dans ce magasin bien achalandé pour acheter du sirop de Liège et quelques gaufrettes.

liège enc 7

liège enc 8

liège enc 10

On débouche bientôt sur la plus ancienne place de la ville. La place du marché où se trouve le fameux "Perron". Ce monument symbolise les libertés de la cité. Sous les arbres les terrasses fleurissent et les auvents multicolores des restaurants égaient les sombres bâtisses des XVII et XVIIIème siècle.

liège enc 31

Nous avons envie de manger des spécialités locales, on jette notre dévolu sur "A Pilori" l'un des plus anciens restaurants de la cité. L'intérieur ressemble un peu à un estaminet, j'aime bien cette ambiance. Au menu : boulets de Liège, sauce au sirop de Liège et au Péket, frites et café liégois le tout arrosé d'une bière locale la Curtius. Le jeune serveur est sympa et de bon conseil. Il est bavard. Breton il est arrivé ici par amour et y est resté. Il prend très bien soin de nous, un plus que nous apprécions énormément.

liège enc 19

  la curtiuscafé liégeois

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A quatorze heures nous avons rendez-vous à l'office de tourisme pour une visite guidée. On s'y rend en flânant.

L'hôtel de ville qui fait face au perron et au resto où nous avons déjeuné.

liège9

 

 

 

 

 

au hasard des petites rues 

    liège enc 17

 

 

 

 

 

Nous ne sommes qu'un petit groupe emmenés par un bon guide. Pendant deux heures nous allons arpenter la ville, allant de découverte en découverte, palais, églises, fontaines, cours,  musées, escaliers, places, on en prend plein les yeux. Je voudrai tout voir, hélas ce n'est pas possible il faut se contenter de ce bel aperçu que nous prolongeons par nous même en allant voir l'église Saint Jacques le mineur, une pure merveille du gothique flamboyant qui nous éblouit bien plus que la cathédrale.

liège enc 33

 Qu'importe où porte mon regard tout me séduit ici. Ci-dessous vous pouvez encore passer cinq minutes à Liège en notre compagnie :

liège enc 30

Nous quittons Liège à regrets, c'est sûr nous y reviendrons.

Pour notre dernière nuit en Belgique nous aurions pu rester dormir sur le boulevard mais nous préférons la campagne et son silence et pour cela nous retournons à Blégny mine que nous remercions encore pour son accueil.

--------

Nous avons passé six jours en Belgique, enfin juste en Wallonie où nous avons reçu un bon accueil. Il faut vraiment se munir du guide "escapades en Wallonie" quand on arrive dans cette région. On le trouve dans les OT, il est gratuit, c'est une mine d'infos et il renferme de très nombreux coupons de réduction allant de 1 euro à une visite gratuite pour une visite payée.

Nous avons beaucoup apprécié cette région aux paysages si divers et qui ne sont pas si plats qu'on voudrait bien le dire.

Nous avons fait fort peu de vélo. Météo mi-figue, mi-raisin. Juste une journée assez pluvieuse, le reste du temps nuages et éclairicies.

carte belgique

-------

Pour mener notre projet à bien il nous reste à suivre la Meuse dans sa traversée des Pays-Bas, un parcours bien plus long que le parcours Belge. Alors, on continue ? Oui on continue.

*****