Les falaises de Moher 

Ce matin il fait gris. A notre programme très matinal est inscrite la visite des falaises de Moher. Le parking est immense, quelques camping cars ont passé la nuit ici. Les bus déversent leurs hordes de touristes. Avec son plus joli sourire Sophie nous tend notre billet d'entrée en nous disant que nous avons une heure. Là où il en faudrait trois !

Le site se partage entre falaises d'amont et falaises d'aval. Nous choisissons l'aval et nous donnons un quart d'heure pour marcher dans cette direction, autant pour le retour et ce sera pareil pour les falaises d'amont. S'il ne pleut pas le temps est tout de même très bas.

 

 

Les falaises de Moher sont un des sites les plus visités d'Irlande. Elles s’élèvent jusqu’à 214 m au-dessus de l’océan Atlantique sur une longueur de 8 km.

 

falmoh 4

Ces falaises déchiquetées disent assez la violence des vents et de l'océan, elles abritent d'importantes colonies d'oiseaux marins qui suivant les courants ascendants passent assez près de nous. Il y a des macareux mais sans jumelles nous ne les verrons pas.

falmoh 3  falmoh 1

Le temps semble vouloir se lever, au loin à l'horizon on distingue le trait de côte des îles d'Aran.

falmoh 2

 

Et non, voilà quelques gouttes de pluie qui s'écrasent sur l'appareil photo.

 

falmoh 8

Un coup d'oeil à la montre. Demi-tour et en route vers les falaises d'amont.

falmoh 7

Elles sont dominées par un belvédère où se dressent les ruines de la tour O'Brien, elle  a été construite en 1835 au milieu des falaises par Sir Cornelius O'Brien pour offrir un point d’observation pour les très nombreux touristes qui venaient déjà sur le site.

 

falmoh 11

 

Et tout à coup, hop, comme sous l'effet d'une baguette magique les nuées se déchirent et le soleil se montre. C'est peut-être cela la magie de l'Irlande.

Au bout de cette pointe je croirai distinguer le Fort la Latte situé si loin d'ici dans les Côtes d'Armor mais en utilisant le zoom je m'aperçois que la comparaison ne tient pas.

 

falmoh 5

falmoh 6

Avec le soleil ça change tout.

 

falmoh 9

Qu'est-ce que c'est beau quand on prend de l'altitude. Hélas il faut s'arracher à cette contemplation et regagner le bus en attendant comme toujours les mêmes retardataires mais peut être est-ce eux qui ont raison.

Au zoom, loin, environ 8 km,  je capte ce merveilleux paysage de la première des îles d'Aran, Inisheer, où l'on voit le phare Light House. Malgré la brume la luminosité est très bonne. Ici on ne sait où commence la mer et où fini la terre.

 

falmoh 12

 

 

Oratoire Sainte Brigitte

 

En Irlande sainte Brigitte est l'égale de saint Patrick, les églises et les oratoires qui lui sont consacrés y sont nombreux. La visite de ce petit sanctuaire n'est pas au programme mais Sophie a cela de bon quand même qu'elle nous fait parfois sortir des sentiers battus. Ici il s'agit de nous montrer une des facettes de la ferveur religieuse des irlandais.

or st b 5

Une source miraculeuse coule au fond d'une grotte où les demandes de voeux et les ex-voto tapissent les parois du sol au plafond. Impressionnant !

or st b 4  or st b 3

Les arbres du site sont eux aussi "habillés" de rubans, de morceaux d'étoffe, d'objets divers et variés.

or st b 2

Sophie nous propose de prendre chacun sept petites pierres dans nos mains et de commencer à faire le tour de l'oratoire. Pendant le premier tour on fait un voeu et à la fin du tour on dépose une pierre aux pieds de sainte Brigitte et ainsi de suite pendant sept tours.

or stb 1

 Le Burren

Après cet intermède on reprend la route vers le Burren en suivant la côte, nous remplissons nos yeux de bleu et de vert.

 

bur 1

bur 2

 

Déjà le paysage change et de ci de là de longues lignes grises ou blanches et minérales griffent le vert.

bur 3

 

Petit arrêt devant ce panneau nous restons dubitatifs: "la formation géologique.... oh et puis zut puisque ce n'est écrit qu'en anglais on se passera des précisions, focalisons plutôt notre attention sur le paysage.

 

bur 4

 

Qui soudain passe du vert au gris blanc, nous doublons le phare de Black Head. Là aussi il doit y avoir erreur car ce phare n'a rien d'une tête noire !

bur 7

 

 Encore une fois, s'arrêter n'est pas une mince affaire, on voit défiler un splendide paysage minéral coupé de lignes droites où on aimerait bien traîner nos guêtres. A chaque spot manqué Sophie dit : " c'est pas graaave..."

 

bur 5

bur 6

 

Ah enfin un créneau pour s'arrêter, profiter du paysage et se dégourdir les jambes, ici pas de pub mais un paysage lunaire et karstique à couper le souffle et qui semble hors du monde. Ca et là paissent des vaches et des moutons, on se demande bien de quoi ils se nourissent.

bur 8

bur 9

bur 10

bur 11

bur 12

bur 13

Après cet intermède nous longeons la côte passons Ballyvaughan où nous faisons une petite halte. Le paysage qui défile est sympa fait de petites baies et de presqu'îles où j'aimerai m'échapper si j'avais un moyen de locomotion moins encombrant qu'un bus.

"Sam, arrête moi là au bout de ce chemin, il m'appelle, j'y ai sans doute rendez-vous de toute éternité avec un lutin, une fée, un personnage celte et Sam, ne reviens jamais me chercher c'est là qu'est mon âme entre le ciel et l'eau sur un minuscule bout de terre protégé par une tour séculaire". Ah oui ce serait bien mais le rêve est fugace.

bur 15

bur 16

bur 17

  

bur 20

bur 14

 En cette fin d'après-midi dominical Sophie nous accorde deux heures à Galway. Oh comme elle a eu raison. Quel contraste entre les horizons dépeuplés que nous venons de traverser et la ville très animée où les irlandais surgis de je ne sais où envahissent rues et terrasses et profitent du soleil printanier.

 

Galway

Sophie nous lâche au pied du quartier latin, non non on ne rêve pas on est bien à Galway (prononcez Goalway) et non à Paris, quoique l'agitation qui règne dans la rue principale n'a rien à envier à celle de  notre capitale.

galw 1

Les pubs y sont légions, les boutiques très colorées, un petit marché se tient au pied de la cathédrale, des enfants jouent de la musique sur le trottoir pour se faire de l'argent de poche, l'ambiance est vivante et colorée et on y rencontre même les frères Wilde, vous savez Eduard mais surtout Oscar, tous deux écrivains de leur état. Vous nous suivez ?

226_4126  226_4136

226_4137  226_4138

226_4148   226_4140

 

galw 2

galw 3

galw 4

galw 5

galw 6

galw 9

galw 10

galw 11

226_4149  226_4154

226_4157  226_4159

226_4161  226_4151

galw 12

galw 13

galw 14

IMG_20180513_164146  IMG_20180513_164159

Et c'est gavés, non pas de Guiness mais d'images, que nous quittons Galway la belle pour Ballinasloe distant de 3/4 d'heure de route à l'Est où se trouve notre hôtel. A l'Est alors que demain il nous faudra refaire la route en sens inverse pour aborder le Connemara à L'Ouest !!!.

Notre hôtel à Ballinasloe n'est pas en centre ville ce qui ne nous incite pas à ressortir par contre il a un très beau centre de remise en forme avec une belle piscine intérieure où nous allons nous délasser avant l'heure du repas.

 

 à suivre

trèfle détouré