Je n'aurai jamais imaginé que nous mettrions cinq années avant de revenir ici aux confins de la Haute Marne et de la Côte d'Or pour terminer le voyage commencé il y a plus longtemps encore le long du chemin de halage du canal de la Marne à la Saône aussi appelé canal de la Champagne à la Bourgogne ou dans sa première partie vers Joinville (52) le canal enchanteur. Le temps passe vite trop vite mais il est vrai qu'entre temps nous avons beaucoup bourlingué y compris à l'étranger.

Si vous le souhaitez vous pourrez retrouver les articles  de 2013 et 2014 ici : 

http://champabreiz.canalblog.com/archives/2013/10/17/28233478.html

http://champabreiz.canalblog.com/archives/2014/08/26/30477181.html

http://champabreiz.canalblog.com/archives/2014/09/13/30579762.html

*****

Fin mars, il fait beau, des envies de partir mais pas trop loin car on ne dispose que de quelques jours, pourquoi ne pas terminer le canal de la Marne à la Saône ? On est vite prêts et nous voilà sur les routes au gré du vent.

 

 

DSCF3218 (2)

 

Jour 1

C'est à Cusey sur le parking de la mairie que nous faisons halte. On descend les vélos et nous voilà partis vers le Nord jusqu'au pont canal entre Dommarien et Piépape là où nous nous étions arrêtés il y a cinq ans.

 

DSCF3237 (2)

 

C'est un bel ouvrage d'art à plusieurs arches qui enjambe la Vingeanne petite rivière emblématique de la région qui flirte tout le temps avec le canal.

(août 2014)

 

DSCF3236 (2)

(mars 2019)

 

226_9732

Il n'y a que nous et les saisons qui changent.

 

226_9734

les berges du canal entre Cusey et Dommarien.

 

226_9729

 

226_9731

 

226_9737

(Un petit saut dans le temps en 2014)

 

Dommarien

 

 

DSCF3220 (2)

 

DSCF3224 (2)

 

DSCF3226 (2)

 

DSCF3231 (2)

 

retour en 2019, promis plus de retour en arrière

On approche de Dommarien

 

226_9754

 

la halte fluviale

 

226_9753

entre Dommarien et Cusey

une vieille passerelle fabriquée jadis dans le Nord.

 

226_9744

 

226_9745

 

C'est un canal  bien arboré, c'est joli aussi avant que les feuilles ne fassent une voûte de verdure.

 

226_9750

église de Choilley Dardenay

 

226_9743 (2)

 

Retour vers Cusey (13 km A/R)

 

226_9757

A Cusey il y a un château médiéval, privé, difficile à apercevoir.

 

226_9758 (2)

 

On va passer la nuit sur le parking de la mairie, calme en apparence.

D'abord il y a les aboiements des chiens du quartier, ensuite il ya l'église qui sonne toute la nuit et pour finir au petit matin un brouhaha qui enfle, des discussions, des  portes qui claquent, il est 6 h 45 ! Nous avons du choisir le seul jour de l'année où il y a de l'animation ici. Les enfants des écoles partent en voyage et les parents les ont accompagnés jusqu'au bus. On est cerné, des voitures sont garées tout autour de nous bien qu'il y ait de la place ailleurs. Il y a en même un... qui a garé sa voiture le nez contre notre portière, je n'en dirai pas plus mais on doit entendre ce que j'en pense dans les chaumières de France et de Navarre !

Je ne résiste pas à vous en faire profiter

 

IMG_20190328_070314

 

Heureusement les voitures s'en vont. Libérés, délivrés !!!

Jour 2

Avec ce réveil matinal on est prêts de bonne  heure. En camping car on descend de 5 km vers le châeau de la Romagne en passant par l'écluse où nous avions laissé la péniche l'Hendaye et nos amis d'un moment Serge et Raymonde les mariniers il y a cinq ans. Mais il n'y a pas de place où stationner, ni à l'écluse, ni au château, on revient en arrirèe car j'ai vu un beau village perché un peu à l'écart du canal. Percey le grand est un village typique du sud de la Haute Marne tout de pierres sèches blanches, situé sur un promontoire il est coiffé d'un très beau clocher comtois, une exception dans ce secteur. Il fait très beau ce matin, c'est agréable de flâner dans les ruelles, malheureusement comme tous les villages celui-ci n'échappe  pas à la règle, il se meurt. L'église est fermée. Le moulin, une bâtisse imposante situé entre les bras de la Vingeanne est en restauration, le superbe lavoir manque d'entretien et sûrement de bras pour le faire. Francis voudrait proposer au marie de le nettoyer bénévolement, si seulement nous étions plus près mais pour l'instant notre agenda ne nous permet pas de l'envisager.

 

scrap av percey le grand

 

 

Sur la terrasse d'une maison une oie a remplacé le chien de garde.

 

226_9795

 

226_9790

 

226_9779

 

226_9801

 

 En quittant Percey on trouve à se garer le long du canal sur une halte fluviale. Un pêcheur est déjà installé et ça semble mordre. On descend les vélos et en route vers le château privé de la Romagne.

 

IMG_20190328_102044

 

IMG_20190328_102057

 

La Vingeanne torrentueuse n'est jamais bien loin.

IMG_20190328_102319

 

On roule vers le sud presque jusqu'à Pouilly sur Vingeanne, on est seul, le calme est total, de temps à autre un héron s'envole à notre passage, des papillons jaunes, d'autres blancs aux ailes ourlées de orange font un bout de chemin en notre compagnie, un éclair bleu métallique zèbre l'espace, c'était un martin-pêcheur. Ah le calme qu'est-ce que c'est bien. A l'écluse de Saint Maurice sur Vingeanne on peut se restaurer mais seulement du 30 avril au 30 septembre. Une calèche remonte la côte tirée par un cheval comtois.

 

IMG_20190328_113934

 

 

IMG_20190328_114506

 

226_9810

 

La borne 190 sur les 224 qu'en compte le parcours, ça sent la fin !

 

226_9812

 

226_9814 (2)

 

Retour au camping car.Mon mari a repéré de l'ail des ours, il en cueille une poignée qui agrémentera l'omelette de ce soir. Le pêcheur est toujours là. Il fait très beau. On mange dehors pour la première fois de l'année puis repos au soleil, bouquin pour moi, Sudoku pour monsieur. 15 heures il serait peut être temps de bouger ? Le pêcheur aussi remballe ses gaules. Avant de partir il vient nous offrir une partie de sa pêche, essentiellement des ablettes.

En camping car nous traversons les premiers villages de Côte d'Or, il y a de très nombreux châteaux privés, modestes certes mais qui témoignent du passé tumultueux de la région entre Champagne et Bourgogne. Nous nous arrêtons quelques instants devant le château de la Rosière et son imposant donjon. Celui-ci fait chambre d'hôtes.

 

226_9815

 

226_9820

Les toits rouges de Champagne sur Vingeanne me donnent envie de ressortir mes pinceaux.

 

226_9821

 

 On passe sous le formidable viaduc d'Oisilly avant d'apercevoir les toits vernissés du château (nous y reviendrons) et de terminer notre journée à Mirebeau sur Bèze où on stationne sur l'aire de camping car qui nous est dédiée. Un suédois viendra nous y rejoindre.

 

226_9822 (2)

 

Une bonne heure de balade à pied dans Mirebeau complète cette journée bien remplie. Même constat, Mirebeau qui semble être une ville centre avec collège etc...a perdu la plupart de ses commerces. C'est triste.

 

226_9828 (2)

 

226_9831

 

226_9839

Un gîte a misé sur la couleur.

 

226_9842 (2)

 

Tout un marais situé dans les bras de la Bèze a été aménagé pour la promenade et le bien être de la faune. 14 km de sentiers entre bleu et vert. Il est trop tard pour partir à l'aventure. Dommage.

 

226_9844

 

226_9848

 

On note aussi la présence d'arbres remarquables.

 

226_9851

 

La nuit sur l'aire ne sera pas calme. Aboiements intempestifs des chiens de la maison voisine toute la nuit et dès 5 h passage et stationnement devant le portail des camions qui viennent livrer l'entreprise contigüe à l'aire. Réveillée à 6 h 20 par un camion qui attend devant la grille musique à tue-tête je me lève et en pyjama je vais gentiment lui dire deux mots. Donc cette aire je la déconseille.

Jour 3

Route vers l'Est. 8 km plus loin on retrouve le canal. On pose nos roues à la halte fluviale de Cheuge et on reprend les vélos en roulant vers le Nord.

Ce petit village est coquet, lavoir bien entretenu, pont levis, jolies maisons, ancien moulin, tout pour plaire.

 

IMG_20190329_104448

 

IMG_20190329_104823

 

IMG_20190329_104910

 

IMG_20190329_162817

 

226_9856

 

 

226_9912

 

Direction Oisilly pour voir le fameux château au toit vernissé.

On quitte le canal pour monter dans le village. Le voilà, seules les ailes ont des toits vernissés. Malheureusement ce château semble être plus ou moins à l'abandon.

 

226_9862

 

226_9864

 

226_9859

 

Une rue en forte pente nous ramène au canal qui côtoie la Vingeanne.

 

226_9869

 

Eglise de Oisilly

 

226_9876

 

Dans un pré des ragondins se chauffent au soleil. Voici le viaduc, long de 295 m  et de 19,20 m de haut il comporte sept arches, il a été  construit pour une seule voie.

Les travaux ont été adjugés en avril 1886 et ont duré un peu plus de deux ans, sans incident particulier en dehors de quelques fissures lors de la construction des anneaux des grandes voûtes qui ont nécessité quelques retouches.

Inauguré peu de temps avant l'exposition universelle de Paris, il y était représenté par un modèle réduit et des dessins techniques dans le pavillon du service de la construction des chemins de Fer de l'Est.

 

IMG_20190329_113910

 

IMG_20190329_114037

 

IMG_20190329_114114

 

IMG_20190329_114015

 

 Le clocher de Blagny sur Vingeanne se devine derrière les fûts des peupliers.

 

226_9885

 

226_9888

Je conte fleurette aux violettes et aux primevères qui de-ci de -là tapissent les rives.

 

226_9889

 

IMG_20190329_120110

 

Mais l'heure tourne et il fait faim. Nous avons noté l'adresse d'un restaurant à Champagne sur Vigeanne. Ce n'est pas si loin. On tente ? On tente. Encore un peu de canal et une route qui grimpe au centre du village.

 

IMG_20190329_120758

 

IMG_20190329_144215

 

Le restaurant est ouvert. C'est simple et copieux, deux entrées au choix et un plat unique, plateau de fromages ou dessert. Ce sera salade de crudités bien fraîches et saucisses de Toulouse sauce au vin rouge et oignons bien cuisiné accompagné de frites, quant au plateau de fromages à discrétion, il offre un belle palette des saveurs locales. Nous prenons notre temps, une fois les ouvrirers qui déjeûnent ici partis nous pouvons bavarder avec Nathalie et Jean Yves qui tiennent ce petit établissement qui fait aussi bar et épicierie, dépôt de pain, c'est le seul commerce de la commune.    Quand nous le pouvons on privilégie les établissements de ce genre, ces artisans qui ne comptent pas leur temps  et savent encore faire du bon. Nous avons tous les quatre un beau moment d'échange. Bien que simple nous vous recommandons leur restaurant si d'aventure vous passez par Champagne sur Vingeanne.

 

226_9892

 

Dans ce village il y a aussi un château privé et une petite halte pique-nique au bord de l'eau.

 

226_9893

 

226_9895

 

IMG_20190329_145016

 

Mon mari veut rentrer par la route mais il a oublié qu'il y a des côtes par ici. On prend de l'altitude par rapport à la rivière.

 

IMG_20190329_150702

 

A Oisilly on retrouve le canal. Un peu plus loin  sur notre gauche on devine Renève qui a l'air bien joli, on ne saurait passer à côté sans aller y jeter un coup d'oeil. Une maison mi arcachonnaise, mi comtoise se dresse au bord de la rivière.

 

IMG_20190329_155106

 

IMG_20190329_155321

 

IMG_20190329_155543

 

226_9898

Une scène naturaliste est peinte sur l'abri bus.

 

226_9900

 

Un très vieux saule tortueux se penche par dessus le mur comme pour ombrager la ruelle qui monte à l'église.

 

226_9905

 

Les tuiles de ce clocher roman ont du être vernissées.

 

226_9906

 

Là c'est une ancienne croix qui sert de centre au rond-point.

 

226_9908

 

226_9909

 

226_9911

 

Revenus à notre point de départ on sort nos chaises au soleil pour un moment de répit.

 

IMG_20190329_164240 (2)

 

Soirée et nuit calme, enfin.

Jour 4

Le soleil matinal est au rendez-vous comme tous les autres jours. On part vers Heuilley Sur Saône (fin du canal) et là-bas il y a une aire de camping car, ça tombe bien. Elle est immense (pour 25 cc) et ... il n'y a personne.

 

IMG_20190330_100036

 

226_9930

 

On est bientôt prêts pour partir affronter le dernier tronçon de ce canal de la Marne à la Saône. On longe un  canal rectiligne, chose que nous n'aimons pas jusqu'à un pont qui enjambe la confluence.

Un bateau pousseur est amarré là, il pousse une barge qui sert au nettoyage du canal.

 

IMG_20190330_101955

 

Après le pont si on va tout droit on va vers Pontailler sur Saône, nous nous prenons à droite vers Saint Sauveur. Là aussi le canal est d'une rectitude lassante.

 

IMG_20190330_102056

 

Saint Sauveur

 

En passant sur la route on avait remarqué un beau toit vernissé qui semblait appartenir à l'église. On quitte le canal pour monter dans le village par une belle allée forestière. Ce village a gardé le local de sa pompe.

 

226_9917

 

L'église ressemble plutôt à une chapelle, le portillon de la cour est ouvert mais l'église fermée comme souvent et pas de toit vernissé en vue. Un monsieur vient à notre rencontre et engage la conversation, au bout d'un moment il nous demande si on veut visiter, bien sûr qu'on veut visiter.

 

226_9918

 

Il nous fait alors pénétrer ici :

 

226_9920

 

L'endroit est magique ! La chapelle appartient au château et le toit n'est vernissé que côté château. L'ensemble est somptueux et le vénérable magnolia qui éclaire l'angle de la cour de ses milliers de fleurs ne l'est pas moins.

 

226_9922

 

226_9927

 

Nous avons le privilège de visiter la chapelle. Sur les toits des dizaines de pigeons blancs paradent au soleil. Quand leur maître les siffle ils s'envolent et approchent au plus près, quel beau spectacle qui ajoute à la magie du lieu.

 

226_9928

 

On passe un bon moment ici et on apprend encore plein de choses sur la région et son histoire.

 

226_9929

 

On prend le chemin du retour. Voici la dernière écluse de notre canal enchanteur.

 

226_9914

 

 

 

IMG_20190330_114312

 

 Ainsi s'achève notre périple le long de ce canal. Tout au long de ses rives en Haute Marne et en Côte d' Or nous avons découvert tout un petit patrimoine de châteaux, d'églises, de lavoirs, de villages typiques, de merveilles naturelles ; une faune et une flore encore bien vivantes. Il faut parfois se donner la peine de pédaler quelques km à gauche ou à droite du canal pour les découvrir mais la récompense est au bout de l'effort. Nous avons fait des rencontres humaines intéressantes et enrichissantes, les dernières en dates : Nathalie et Jean Yves les restaurateurs et la personne qui nous a acceuillis à Saint Sauveur. Parmi les plus anciennes : Raymonde et Serge les mariniers qui nous avaient pris à leur bord pour passer le tunnel de Balesmes, un moment de partage d'une rare intensité et puis bien sûr la rencontre avec Luca à la halte de Rolampont, ce camping cariste italien avec qui nous sommes  en amitié, que nous avons revu depuis pluiseurs fois et avec qui nous partons bientôt pour un long périple. Mais ça c'est une autre histoire...

 

scrap bye bye

 

 Petit rappel :

 Sources VNF

Distance en km : 224 km

Nombre d'écluses : 114

Gabarit (L x l) : 38,60 x 5,10 m

Tirant d'eau : 1,80 m

Tirant d'air : 3,40 m

De Vitry-le-François à Heuilley-sur-Saône

Ce canal est la plus commerciale des quatre voies qui relient la Seine à la Méditerranée. Il traverse le plateau de Langres à 340 m d’altitude par le tunnel de Balesmes (4 820m de long). Les ouvrages d’art y sont nombreux et variés. Bien que le transport fluvial y soit toujours très actif, comme en témoignent les ducs-d'albe qui jalonnent ses biefs, les haltes pour la plaisance y sont nombreuses et bien équipées.