En ce mois de mai nous avons décidé de pédaler le long du canal de Nantes à Brest. On est maintenant sur la partie Nord/Sud. Garés non loin de Josselin le long du canal nous nous rendons aujourd'hui au marché de Josselin en vélo.

 

Un peu d'histoire :

Josselin fut fondé au XI ème siècle par le vicomte de Porhoët autour d'une motte féodale implantée sur un éperon rocheux et à partir de trois prieurés.

Le château détruit par Henri II Plantagenêt est reconstruit en pierre à la fin du XII ème siècle et se développe progressivement. La ville se cient de remparts. Vers 1500 Jean II de Rohan édifie un nouveau logis. Du XV ème au XVIII ème siècle la ville est prospère grâce à ses fabriques de draps, ses tanneries, ses foires puis décline à nouveau. Au XIX ème siècle un regain de dynamisme se manifeste avec la canalisation de l'Oust... A Josselin on peut découvrir une cinquantaine de maisons à pans de bois, la plus ancienne date de 1538, à ne pas manquer la basilique Notre Dame du Roncier.

 

L'austère façade de l'imposant château est en vue

jos 4

jos 3

jos 2

Du canal au coeur de la cité la montée est rude, nous poussons nos vélos .

Voici les premières maisons à pans de bois.

jos 1

jos 7

jos 8

jos 9

jos 6

jos 16

Le marché bat son plein et la cohue a envahi les rues, nous trouvons un peu de calme en pénétrant dans la basilique Notre Dame du Roncier.

Élément architectural incontournable de Josselin, la Basilique Notre-Dame du Roncier fut fondée au XIème siècle. Plusieurs fois remaniée, elle reste un exemple du style gothique flamboyant de la fin du XVème siècle, conservant néanmoins quelques vestiges du sanctuaire roman primitif, notamment dans le carré du transept.

jos 55

jos 13

jos 14

jos 17

C'est dans cette église que reposent Olivier de Clisson, ( né à Clisson en 1336 et décédé à Josselin en 1407. Il lutta contre les Anglais aux côtés de Du Guesclin et devint connétable de France  en 1380) et son épouse Margueritte de Rohan représentés par de beaux gisants de marbre blanc.

jos 20

jos 21

Nos yeux s'habituent à la pénombre. Les vitraux comme toujours attirent mon attention, ici ils racontent en partie la légende suivante :

La légende veut qu’en 808, un laboureur qui cultive la terre, où se trouve maintenant l’église, trouve une statue de la Vierge dans les ronces. Celui-ci emporta la statue chez lui, mais elle revint sur le lieu de la découverte. L’événement se produisant à plusieurs reprises, l’évêque d’Aleth autorise qu’on lui rende un culte.  La fille du laboureur, aveugle de naissance, y recouvra la vue.  La nouvelle se répandit et, rapidement, les pèlerins accoururent. 

jos 26

jos 24

jos 29

jos 30

jos 32

La bannière de N.D du Roncier

jos 27

On est autorisé à monter dans le clocher, de là on domine les toits de la ville et on a une vue directe sur la cour du château qui présente ici une façade moins autère que celle qui domine l'Oust.

jos 19

jos 10

jos 11

jos 17

jos 18

jos 28

Flânons encore un peu dans les rues médiévales et sur le marché.

jos 23

jos 35

jos 37

jos 39

jos 34  jos 36

Avant de redescendre vers la ville basse nous n'oublions pas de prendre chez le poissonier le kg de langoustines fraîches réservées en début de matinée.

De l'autre côté de l'Oust quelques belles demeures se pressent autour de très anciennes arcades.

jos 51

jos 50

Elles sont les vestiges de la maison des arcades.

jos 48

Un peu plus haut c'est une chapelle qui domine la vallée.

jos 40

jos 42 jos 52

 

jos 41

Il est temps de reprendre le chemin du camping car.

jos 5

jos 43

*****