Brabant septentrional  de Beers à Maassluis

On quitte la région du Limbourg pour entrer dans le Brabant septentrional, c'est ici que la Meuse fait le gros dos et  inverse tout à fait son cours en prenant un virage à 45 °puis elle file plein Ouest. Le Rhin (Wall) en néerlandais coule parallèlement à quelques kms au Nord.

 

Mardi 13  septembre

Notre rayon d'action dans le cercle noir.

Numérisation_20180219

Ce matin il fait  beau, j'en profite d'être au camping pour faire lessives et séchage. Vers onze hures on dit au revoir à Luca. Chacun sa route, chacun son chemin. Il descend vers le Sud et nous on file à l'Ouest. Encore quelques jours et nous devrions avoir atteint notre but : voir l'embouchure de la Meuse.

En sortant du camping de Vianen nous n'allons pas bien loin. A Beers on se gare sur le parking de l'église pour déjeuner face au lac. Ensuite on descend les vélos et on tente une sortie, on a pas fait cent mètres qu'un gros bombardier d'eau tout noir déverse sur nous son trop plein, vite retour au camping car où on attend que ça passe. Le vent a vite fait de chasser les nuages. On prend nos K Way et on repart avec l'intention de faire le tour du lac. A gauche on emprunte les pistes 68, 67 et 66.

On longe une réserve naturelle, par endroits on peut y pénétrer en prenant bien soin de refermer les barrières. Ici c'est le paradis des oiseaux et surtout des oies bernaches, il y en a des centaines.

cuijk 2

cuijk 4

cuijk 3

Dans cette réserve il y a aussi des vaches en liberté mieux vaut ne pas trop s'en approcher car elles nous défient du regard et leurs cornes sont bien pointues.

cuijk 5

Par ici il y a peu d'habitations si ce n'est quelques fermes mais comme toujours très propres et accueillantes, salut Marguerite.

cuijk 1

La piste 66 serpente entre le lac et la Meuse

cuijk 10

cuijk 11

On prend la piste 72 que l'on suit jusqu'à Katwijk. Une belle église se dresse fièrement au milieu d'un parc. Dans ce parc on trouve un beau chemin de croix dont les sculptures sont protégées par un petit toit.

cuijk 8

cuijk 6

cuijk 7

Le très gros méandre de la Meuse est là tout près, j'aimerai bien le voir mais une importante zone portuaire l'occupe et nous ne pouvons pas y pénétrer, je suis déçue. Ici et là quelques moulins résistent au milieu des usines.

cuijk 9

On est bientôt en vue de Cuijk et on a retrouvé les bords de Meuse. On découvre qu'on roule sur une ancienne voie romaine, la Via Valentiniana.

cuijk 12

cuijk 13

cuijk 17

cuijk 26

Une autre pancarte nous parle du passé romain d'une ville qui s'appellait alors Ceuclum.

cuijk 15

Le bac se faufile entre les nombreuses péniches qui naviguent sur la Meuse.

cuijk 16

Il y a fête au village, il est encombré de manèges et de barraques foraines. Au pied de l'église il y a un petit musée qui regroupe le produit des fouilles effectuées dans les ruines romaines.

cuijk 14

On admire le tympan de l'église et on fait quelques emplettes dans une boutique toute proche.

cuijk 24cuijk 25

 

Puis on revient à Beers par les pistes 73 et 76. On a fait une belle balade de 25 km en 3 heures et pas une goutte de pluie.

On fait route vers Appeltern où l'on sait trouver une aire pour la nuit. On emprunte de toutes petites routes sur digues, jolies mais pas larges et on a tout le temps d'admirer la Meuse.

Que cherchez-vous, un restaurant, une plage, un camping, une aire de camping car, un bac, un hôtel, un café ? A défaut de comprendre la langue les pictogrammes sont bien utiles.

cuijk 20

L'aire dépend d'un café distant de 200 m et d'un étang de pêche.

cuijk 22

Non loin de là une ferme au toit de chaume abrite des...

cuijk 23

cuijk 19

On est bien là dans la nature face au soleil couchant et pour 5 euros le tout on peut faire les services et prendre une douche. Accès wifi au café.

cuijk 18

Mercredi 14 septembre

Ce matin grand vent, pluie et ciel très noir. Renseignements pris le vent souffle à 50 km/h mais ne forcira pas. Après bien des hésitations on décide de partir. On roule jusqu'à Rossum où la Meuse et le Rhin sont reliés par l'écluse Saint Andries. Les deux fleuves ne sont alors distants que de quelques centaines de mètres.

En cherchant un peu on trouve le parking du stade où on déjeune. Avec ce vent pas question de sortir les vélos c'est à pied que nous partons faire notre promenade digestive. Il ne pleut plus. Des maisons cossues et de beaux parcs ou des vergers bordent la route.

rossum 10

rossum 9

rossum 7

rossum 8

On emprunte la Molenstraat en se doutant bien de ce qu'on va y trouver...

Moulin à vent Vivimus, il date de 1875 et a été restauré récemment. Il est encore en fonction.

rossum 6

rossum 5

A l'angle des rues du Moulin et de la digue du Rhin (ça y est on comprend le néerlandais).

rossum 14

Alors te voilà le Rhin (Waal), tu es drôlement large !

rossum 13

rossum 20

Le vent soufle fort sur le fleuve et les péniches lourdement chargées peinent à remonter face au vent.

rossum 12

rossum 18

Par contre le vent dans le dos c'est plus facile.

rossum 19

On a trouvé un joli poste d'observation. On ne se lasse pas de regarder le trafic qui est très important.

rossum 17

rossum 16

rossum 15

Une péniche entre dans l'écluse St Andries qui permet au Rhin et à la Meuse de communiquer.

rossum 11

Une autre est en attente dans le sens inverse, en arrière plan on voit le Rhin.

rossum 22

On est arrivés à l'écluse.

rossum 21

Il est temps de rentrer au camping car. On a fait une belle balade d'une heure et demie sans une goutte d'eau.

Pour une fois la pause pour ce soir n'est pas bien définie mais il nous faut prendre le bac pour tenter de trouver un camping. Avec le porte à faux c'est juste. On roule jusqu'à Oss. Si on est bien accueillis au camping on nous prend aussi pour des pigeons, 18 euros pour un bout de pré détrempé c'est non !

rossum 1 bis

On roule encore et il se fait tard, 19 heures, la nuit tombe, essayons un autre camping à Zeeland. Les propriétaires sont là mais ont d'autres chats à fouetter, ils nous disent de nous mettre où on veut. Là aussi c'est détrempé et la pluie est de retour. Y'a intérêt à calculer pour ne pas rester embourbés demain matin. On essaye un emplacement mais ça patine sec, je sors les cales de désensablement et  on sort de là au plus vite. Finalement on se pose tout au fond sur les pavés auto-bloquants du chemin. On ne risque pas de gêner quiconque, il n'y a plus qu'un couple de campeurs sur ce terrain. On ne connaît pas le prix de la nuitée mais on n'est plus en état de discuter. J'ai horreur de ces situations. Bon, la nuit porte conseil. On s'endort et la pluie rythme nos ronflements.

Jeudi 15

Il a plu toute la nuit. Il y a de l'eau même sur les pavés et certaines places sur l'herbe sont inondées. J'ai peur qu'on ne puisse pas sortir de là ! On roule sur les pavés et mon chauffeur fait très attention à ne pas mordre sur le côté. Enfin la terre ferme. Je me présente à l'accueil à 9 h pour payer, ils ne sont pas encore levés ! Et on me fait patienter sous la pluie, J'enrage ! La nuitée est à 16.75 euros. Ils y vont fort ! On se tire de là sans regrets. Ne me demandez pas l'adresse même si vous insistez vous ne l'aurez pas (lol).

On retrouve la grand route avec plaisir et on arrive bientôt à Gorinchem. Pour moi c'est dans ce secteur que les deux fleuves se rejoignent vers Woudrichem sur l'autre berge d'après ce que j'ai pu en voir sur ma carte routière mais entre Neuwe Maas, Oude Maas et Bergse Maas j'y perds mon latin.

Peu importe visitons cette ville et essayons de voir si on voit la confluence.

gonr 2

On trouve à se garer sur un parking payant près d'un moulin qui domine un petit canal. On s'approche de l'horodateur mais encore une fois comment ça marche ? Il pleut. Deux femmes s'approchent pour payer leur obole, on entame la conversation en anglais, je voudrai savoir si cet appareil prend mon type de carte bleue, l'appareil est ancien et encombré de buée, difficile d'y lire des instructions ! La pluie redouble, les dames ne se démontent pas et essaient tout ce qu'elles peuvent pour nous aider, finalement c'est moi qui trouve la solution : elles ont la bonne carte pour le parking je leur donne donc l'argent correspondant à notre durée de stationnement et elle sortent pour nous le ticket avec leur carte. Nous les remercions chaleureusement. Encore merci mesdames pour votre gentillesse et votre patience.

gonr 25

Gorinchem a un air de petite Venise avec ses nombreux canaux, son écluse et ses maisons bourgeoises.

Le ciel se dégage.

gonr 5

gonr 3

Nous nous dirigeons  vers le fleuve pour essayer de voir la confluence mais c'est trop loin on ne distingue rien. Voilà qu'on ne sait plus comment appeler cette masse d'eau qui est devant nos yeux et où il y a un intense trafic.

gonr 1

gonr 11

Gorinchem est bordée de remparts, elle a gardé quelques vestiges de son passé avec des bastions et des tours. Ici et là des blasons surmontent de hautes maisons construites dans des rues étroites.

gonrichem 4 photos 1

Au coeur de la cité la place de l'hôtel de ville est accueillante avec ses terrasses et sa fontaine mais la grosse averse qui éclate nous pousse à trouver refuge dans l'office de tourisme tout proche.

gonr 7

L'averse est passée, on déambule dans les rues commerçantes bordées de nombreuses boutiques d'art et de restaurants aux tables bien dressées  qui font face à la rue, c'est une manie d'être en vitrine aux Pays-Bas ?

Avant - hier nous avons vu un chameau, ce matin un éléphant pour un peu on pourrait  croire que nous avons fumé quelque chose d'illicite mais nous ne sommes pas fumeurs.

La faïence de Delft refait son apparition dans les vitrines.

 

gonrichem 4 photos 2

 

gonr 12

Chez ce traiteur on fait quelques achats. Il possède un bel éventail d'ustensiles de cuisine.

gonrichem 2 photos

 Et on prend de l'altitude en grimpant sur les remparts. Autrefois cette porte côté fleuve était l'une des entrées  principales de la ville. Une nouvelle et violente averse  nous fait courir nous mettre à l'abri dans le bastion, les bourrasques de vent poussent la pluie. Il ne fait vraiment pas chaud. On patiente un bon moment en regardant passer les bateaux au loin.

gonr 17

gonr 16

Puis on prend le chemin du retour.

gonr 18

gonr 24

gonr 21

gonr 22

gonr 23

Il est déjà tard mais nous filons vers Alblasserdam qui est plus proche qu'on ne le croyait. Le parking où nous nous étions installés pour une nuit lors de notre premier passage il y a huit ans et qui était gratuit n'existe plus. Désormais il y a une aire payante, 17 euros, avec tous les services y compris douche et wc, EDF, wifi, emplacements délimités, informations touristiques et un gardien bien accueillant. Cette aire  donne sur le petit port et elle est à proximité des commerces. Nous nous garons, mangeons et faisons la sieste car la pluie est incessante, c'est "terrifique !" Bien à l'abri dans notre maison à roulettes on regarde passer les hollandais qui pédalent vaille que vaille au milieu des éléments déchaînés.

albl 3

albl 2

albl 1

Sur les bateaux les guirlandes s'allument, il est l'heure de fermer les volets. Bonne nuit.

Vendredi 16

On ne saurait quitter Alblasserdam sans faire un détour par les moulins de kinderdijk. On les connaît déjà mais comment résister au charme de ce site classé au patrimoine de l'humanité par l'Unesco. Dans la matinée le soleil fait peu à peu son apparition, plus rien à voir avec hier alors on tente, on descend les vélos et on part vers les moulins par les pistes  cyclables.

Un grand arc en ciel nous envoie des ondes positives.

albla 7

albla 6

albla 5

Sur le Lek

albla 4

Je ne me rappelais pas que c'était si loin en vélo ! Enfin nous y voilà. Des bus déchargent des hordes de touristes asiatiques, on se faufile leur laissant en pâture les premiers moulins. Ensuite le calme revient et la magie opère de nouveau et le ciel  distille la lumière idéale pour immortaliser l'instant.

Tiens une pancarte, il n'y a pas de doute, je lis bien encore le nom de Maas même s'il s'est transformé en Nieuwe Maas.

albl 11

 Ah que c'est beau !

albl10

Mettre en grand écran, activer le son et rêver...

 Avec les animaux aucun problème de langage, une caresse suffit.

albl 9
Comme une pierre que l´on jette
Dans l´eau vive d´un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l´eau
Au vent des quatre saisons
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur (Michel Legrand)

albl 8

 On quitte les moulins à regrets en se disant tout de même qu'on a bien de la chance d'être déjà venus sur ce site deux fois dans notre vie et qu'en plus on les a vu sous le soleil !

Retour vers le centre d'Alblasserdam en  longeant de petits canaux. Les maisons néerlandaises et leurs jardinets sont toujours aussi craquants.

albl 16

Et on sait même donner de la couleur à l'habitat collectif !

albl 15

Un dernier petit tour sur le port où une oeuvre d'art symbolise, à mon sens, l'union des deux fleuves Meuse et Rhin.

albl 14

albl 13

Il est midi quand on quitte l'aire d'Alblasserdam après avoir fait les services. Direction Maassluis.

Alors ça y est on touche presque au but, on est presque à l'embouchure de la Meuse. J'ai voulu aller aujourd'hui à Maassluis, le plus à l'Ouest de notre périple de six semaines et terminer notre aventure par Rotterdam dont j'attends beaucoup, mais mon vrai rendez-vous avec la Meuse en fin de course c'est bien à Maassluis que je l'ai. A cette heure là on traverse Rotterdam sans problème et on est vite arrivés à bon port.

Maassluis

La traduction de Maassluis est Meuse (Maas) et écluse (Luis) c'est parlant non ?

maasl 2

Il  y a deux possibilités de stationner à Maassluis, toutes deux le long des quais. L'une à l'Est de la ville à l'embarcadère, l'autre à l'Ouest. C'est celle-ci que nous choisissons. On peut y être trois camping cars. Emplacements délimités et gratuits.

PB Maasluis 1

maasl 4

On s'installe et on déjeune en regardant passer des bateaux de toutes sortes, le trafic est incessant.

maasl 3

Tout à côté une fête semble être en préparation. On se renseigne auprès de notre voisin hollandais qui nous dit que la fête n'est pas pour ce soir même si les tonneaux de bière sont bien présents.

maasl 5

On part donc tranquilles découvrir Maassluis en vélo et le beau temps est toujours de la partie.

maasl 1

Voici une première écluse on peut y voir un pieu où figurent les hauteurs d'eau et celle de la grande crue de 1953 : 3.75 m.

P_20170915_171101

De chaque côté du canal principal il y a de riches demeures et d'anciens entrepôts transformés en habitations, certains ont gardé leur enseigne d'antan.

maasl 10

Ce petit port bien abrité a bien du charme.

maasl 8

maasl 15

maasl 17

Derrière l'écran de ces beaux bâtiments un petit relief masque l'horizon. Quelle surprise en débouchant de l'autre côté ! La ville est construite en contre- bas, pour le coup bien au-dessous du niveau du port. La vie s'y déroule calmement le long d'un canal étroit.

maasl_7__Copier_

On y trouve de nombreux commerces et des terrasses de café accueillantes le tout organisé autour de multiples canaux.

maasl 20 (Copier)

maasl 21 (Copier)

maasl 4 photos 1

maasl 41 (Copier)

 Notre promenade se poursuit en longeant le canal qui file tout droit, on ne sait où, peu importe. Devant les maisons les habitants affichent leur mode de locomotion préférée, vous avez le choix et pourquoi pas plusieurs ?

maasl 34 (Copier)

maasl 36 (Copier)

maasl 35 (Copier)

Notre piste est bientôt coupée par une route importante, nous enjambons le pont et revenons de l'autre côté du canal.

maasl 42

maasl 32 (Copier)

maasl 33 (Copier)

Après avoir fait quelques emplettes dans les jolies boutiques bien achalandées  on roule vers l'église.

maasl 43

A ses pieds un monument symbolise la destruction du quartier suite aux bombardements du 18 mars 1943. Quarante quatre civils y perdirent la vie. Sur le pourtour d'un grand cercle leurs noms sont gravés pour l'éternité.

mass 46

maasl 38 (Copier)

maas 49

Il est temps de rentrer non sans jeter quelques coups d'oeil en arrière, il est si beau ce petit port.

maas 48

maasl 16 (Copier)

maasl 18 (Copier)

De retour au camping car on a la désagréable surprise de voir qu'un véhicule est collé au nôtre. On ne met pas longtemps à trouver le propriétaire, c'est un responsable de l'organisation de la fête. Nous avons beaucoup de mal à comprendre et à nous faire comprendre. Tout compte fait la fête aura bien lieu dès ce soir et ce monsieur veut mettre son camion réfrigérant à notre place et s'il n'obtient pas notre place de toute façon il fera tourner son groupe électrogène. OK. On range, on s'en va sous l'oeil un peu goguenard de nos deux voisins néerlandais. Sachant qu'il y a deux parkings à Maasluis nous ne sommes pas trop contrariés et nous filons nous installer sur le parking de l'embarcadère. On y est seuls et on passe la soirée à regarder le bac faire la navette coupant sans cesse la trajectoire des gros bateaux qui filent sur le fleuve.

Le soir descend...

maasl 54

et la nuit est tombée quand on voit arriver ...nos deux voisins néerlandais sans doute chassés par le bruit de la fête.

maasl 52

Cette nuit ce n'est pas la musique qui me dérange mais la pluie qui est revenue et le bruit incessant des bateaux qui naviguent de jour comme de nuit. J'ai le remède : boules kiès et dodo.

*****

 A suivre la fin de notre périple : Schiedam, Delfshaven, Rotterdam