Samedi dernier, nous nous sommes rendus à Nogent sur Seine, l'une des sous-préfecture de l'Aube, pour découvrir les illuminations. En général, nous nous y rendons tous les ans car cette petite ville a le charme désuet des villes de province et entretient avec goût son patrimoine en bord de Seine   et sait nous offrir une parenthèse de rêve en cette période.

Nous nous garons non loin du théâtre où une piste de luge artificielle a été installée. Quelques enfants heureux profitent de la gratuité de l'animation.

Sur le mur du théâtre une grosse étoile a été installée et des dizaines d'autres, projetées, gravitent autour.

nog enc 5

la façade du théâtre et les étoiles du mur latéral vues en relief

nog enc 1

nog enc 10

le café du théâtre

nog enc 9

Au pied du sapin dressé sur la place  se trouvent des chalets où évoluent des automates.

nog enc 2

nog enc 3

Les arbres du pourtour de la place sont habillés de boules lumineuses.

nog enc 4

nog enc 8

Nous descendons maintenant vers l'église Saint Laurent

tous les arbres du parking ont été "emballés façon sucette"

nog enc 6

nog enc 7

On contourne l'église par le chevet pour déboucher sur une petite place dont la déco cette année s'avère être minimaliste et très "glaciale" ; quelques pingouins, un esquimau en mal de banquise, des sapins blancs et des arbres givrés à perte de vue...

Ce petit espace privilégié au coeur de la ville méritait mieux

nog enc 11

nog enc 13

On arrive devant la halle, il n'est pas minuit mais à peine dix huit heures ! Pas un passant, pas un chat, rien , une ville déserte ou ... désertée, c'est désolant.

nog enc 18

On longe le quai du Port au Coche pour rejoindre la rue des ponts.

L'étoile qui semble être l'emblème de ces illuminations nous a guidé jusqu'au pied du "Bellevue", figure emblématique de Nogent.

nog enc 14

 

nog enc 15

nog enc 16

La marquise de cet ancien café est de toute beauté.

nog enc 17

Ici non plus aucune âme qui vive, seule la Seine qui en dessous de nous bute contre les grands moulins fait entendre sa voix.

nog enc 23

En face, square de l'amitié, une belle boule rouge tranche sur la monochromie des décors alentour.

nog enc 19

nog enc 20

Au croisé de la rue des ponts et de la grande rue Saint Laurent.

nog enc 28

Une belle surprise nous attend rue Saint Epoing.

nog enc 27

nog enc 25

nog enc 24

Je serai bien tentée...

mais qui peut bien croire encore au Père Noël ?

nog enc 26

Et là... je vous assure qu'elle existe et que je l'ai vue ; elle n'est pas coiffée d'un bonnet rouge mais d'un bonnet vert et elle est si jeune la mère Noël par rapport à son mari le  Père Noël que je m'en frotte les yeux, mais quand on aime, n'a t'on pas toujours vingt ans ?

nog enc 32

Le temps de réouvrir les yeux et hop il n'y a plus personne sur le cliché, est-ce que j'ai rêvé ?

nog enc 31

A l'angle des rues St Epoing et Gustave Flaubert, seules au monde,  deux ombres dansent enlacées.

Le Père Noël et sa dulcinée ? Une fois tous les cadeaux livrés, profitent-ils eux aussi de la vie ?

nog enc 33

nog enc 30

nog enc 29

Joyeuses fêtes à toutes et tous

*****